Haitam Aleesami : « Il faut que l’on apprenne de ça »

Malgré une très bonne première période, l’Amiens SC a dû s’incliner sur la pelouse du Stadium de Toulouse (0-2). De quoi décevoir le latéral Haitam Aleesami, qui estime que l’ASC doit vite apprendre de ce genre de matches.

Haitam Aleesami, comment expliquez-vous cette différence entre les deux mi-temps ?

On avait le contrôle en première mi-temps, on a bien joué et on a eu quelques situations intéressantes mais on n’a jamais réussi à être dangereux. En deuxième mi-temps, on a pris un but rapide sur un contre, on en prend un deuxième en contre. Après ça, ils ont contrôlé le match et ont fait en sorte de ne pas prendre de but. Il y a eu une grosse différence entre la première et la deuxième mi-temps et il faut que l’on apprenne de ça.

La différence venait donc plus de Toulouse que de vous ?

Ils ont montré beaucoup de qualité en contre sur les deux buts qu’ils marquent. On était plus attentif à ça en première mi-temps, on gardait le ballon. On savait qu’ils sortiraient plus fort en deuxième parce qu’on était la meilleure équipe en première, sans aucun doute. Ils nous ont punis !

Est-ce que ce sera difficile dans les têtes pour les prochains matches ?

Je ne pense pas, parce qu’il y a une trêve internationale. Ça fera du bien au groupe de se reposer et de bien travailler. Certains iront avec leur équipe nationale, donc ils auront autre chose à penser et d’autres matches à préparer. C’est bien pour le mental du groupe.

Ça fait trois défaites en quatre matches, c’est un début compliqué…

Que dire ? C’est le football ! Heureusement pour nous, ce n’est que le début mais on doit apprendre de nos erreurs dès maintenant et élever notre niveau de jeu. On ne peut pas laisser les équipes marquer aussi facilement en contre.

Personne ne doute dans le vestiaire ?

Non, on a une équipe de qualité et on l’a vu sur les premiers matches. On a été malchanceux contre Nice et Nantes de prendre un carton rouge. Parfois, on prend un coup au visage et il faut savoir l’encaisser et revenir plus fort. On va travailler pour ça.

Et au prochain match, ce sera Lyon…

Ce ne sont pas des machines, ils sont tous humains ! Ils peuvent aussi avoir un mauvais jour. On va donc se préparer pour ça. On peut être solide à domicile. Donc on fera de notre mieux pour remporter ce match, et il se passera ce qu’il se passera.

Propos recueillis par notre envoyé spécial Romain PECHON, à Toulouse

1 COMMENTAIRE

  1. On remarquera que L’ASC ne pleure pas pour le penalty qui ne lui a pas été accordé malgré une main dans la surface d’un toulousain… Et qui aurait pu changer le cours du match. (Qu’aurait dit Christophe GALTIER ….! ). L’ASC va devoir être TRÈS solide et s’accrocher encore plus cette saison car rien ne lui sera épargné au niveau de l’arbitrage, le match contre le LOSC étant l’exception qui confirme la règle…

Laisser un commentaire