Halilhodzic-Pélissier, deux conceptions un peu différentes


Après le romantique Miguel Cardoso, le FC Nantes a décidé de miser sur le pragmatique Vahid Halilhodzic. Exigent et obnubilé par la victoire, le nouveau coach des Canaris a une philosophe simple : rien ne vaut les trois points. 

La suite après cette publicité

Pélissier garde sa ligne directrice

Alors qu’Amiens et Nantes pointent respectivement aux dix-septième et dix-huitième rangs et que la nécessité de prendre des points se fait ressentir, Christophe Pélissier adopte une approche quelque peu différente à celle de son homologue nantais : « On est jugés sur les victoires, sur le plan comptable. Seule la victoire est belle, je suis d’accord là-dessus, mais pour qu’elles s’enchaînent, on ne peut pas garder ce discours en permanence, parce qu’à un moment donné, il y a un projet de jeu et d’attitude à avoir pour enchaîner sur la durée. »

La suite après cette publicité

Raison pour laquelle l’entraîneur de l’Amiens SC met toujours l’accent sur la performance de ses joueurs avant même d’évoquer l’aspect comptable. « Il y a même des victoires que l’on doit tempérer au niveau du vestiaire et de l’environnement. Il faut toujours regarder ce que l’on sait faire et là où on doit s’améliorer, préconise Pélissier. Sur le match de Paris, ce n’est pas le résultat qui me met en colère, mais les dix dernières minutes parce qu’on est sorti de notre projet, et il n’y avait plus de structure dans notre équipe. »

La suite après cette publicité

C’est donc en retrouvant ce qui a fait sa force la saison dernière qu’Amiens se donnera le maximum de chances de renouer avec les trois points. La performance entraînant le bon résultat, encore plus sur l’ensemble d’une saison, comme aime à le rappeler Christophe Pélissier. 

La suite après cette publicité

R.P.

Laisser un commentaire