Hicham Andasmas Amiens SC (f)

Victorieux de Saint-Denis (3-1) dans le choc de la peur en Division 2, l’Amiens SC a posé une première pierre dans la quête d’une remontée au classement et d’un éventuel maintien selon son entraîneur, Hicham Andasmas.

Hicham Andasmas, on imagine que cette victoire fait du bien…

Tout le monde respire un peu mieux. Ca fait du bien au staff et aux joueuses. On ne va pas s’enflammer non plus, mais ça reste une pierre de mise. On savoure avant de se remettre au travail.

Avez-vous craint le pire à la mi-temps avec ce scénario défavorable ?

A vrai dire, non, parce que j’ai essayé de ne pas me polluer l’esprit avec certains doutes et certaines ondes négatives que j’aurais pu avoir. J’ai vraiment essayé de voir le verre à moitié plein, regarder ce que l’on faisait bien et bonifier ces choses-là. Dans une spirale négative, il faut aussi regarder le positif, même s’il y en a peu. Il faut prendre ce positif pour rebondir dessus. C’était un gros message de soutien. Le président et le coordinateur sportifs étaient là pour leur montrer qu’on était tous derrière elles et qu’on ne lâchera rien et qu’on sera à fond pour les soutenir, quoiqu’il arrive. Ca leur a fait du bien d’entendre ce message. Il a fallu corriger certaines choses parce qu’on était à dix contre onze, et c’était un match plutôt bien géré par l’équipe et le staff. C’est une bonne note pour nous.

Quel a été votre discours sur le plan sportif à la pause ?

Il a fallu remobiliser tout le monde à la mi-temps et faire comprendre que ça allait se jouer en deuxième période et que même en étant à dix, on allait les faire courir. Techniquement, on allait être au niveau. Il fallait augmenter un peu tous les curseurs pour avoir plus de possibilités.

C’était un rendez-vous important à ne pas louper, il faut maintenant espérer qu’une dynamique positive s’installe…

L’idée est de faire une série et d’enchaîner. On va à Saint-Etienne et ce ne sera pas évident à aller chercher, mais tous les matches vont être compliqués. Quand on regarde notre classement, on se doute que l’on va batailler à chaque match et même contre le septième ce sera toujours compliqué d’aller chercher des points. On est prêts à se bagarrer pour aller en chercher, et on va essayer de faire une série. Pour ça, il ne faut pas s’enflammer, garder le goût du travail, de l’effort et l’état d’esprit que l’on a eu sur ce match. De celles qui ont démarré à celles qui ne sont pas entrées, on a montré un bon état d’esprit. Ce sont ces ingrédients qui pourront permettre d’éventuellement se maintenir.

Avez-vous le sentiment que les filles ont gagné en confiance ?

Une victoire, c’est la seule réponse à nos questions. On sait qu’il faut gagner pour retrouver le sourire, de la confiance, pour montrer que ce que l’on fait, ce n’est pas si mal que ça et il faut arrêter de changer du tout au tout. On doit garder une philosophie de jeu. Il faut essayer de travailler avec le ballon, attaquer, faire mal. Une victoire, ça représente tout ça. Tous les petits doutes que l’on peut avoir tout au long des semaines et qui sont validés par des mauvais résultats les week-ends. Forcément, cette victoire fait du bien pour tout ça. Après, il s’agit surtout de ne pas s’enflammer parce que si on veut chercher le maintien, battre Saint-Denis c’est un devoir au regard du classement. Elles ont tout mon respect parce qu’elles bataillent et vont chercher des résultats surprenants, ça prouve aussi qu’elles ne lâcheront rien, mais on se doit de gagner contre ces équipes si on veut se maintenir. Ca a été un devoir, on l’a fait mais on ne va pas s’enflammer parce que ce n’est pas un exploit non plus. C’est quelque chose que l’on devait faire. Il s’agit maintenant de trouver le juste milieu. Ne pas s’enflammer mais quand même savourer parce qu’elle fait du bien.

Propos recueillis par Romain PECHON

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments