Hicham Andasmas : « Le bilan est plutôt positif »

Hicham Andasmas Amiens SC (f)

Victorieuses de leur troisième match de préparation, dimanche contre Issy-les-Moulineaux, les féminines de l’Amiens SC montent en puissance selon leur entraîneur, Hicham Andasmas. Entretien. 

Quel bilan tirez-vous de cette semaine de préparation marquée par une défaite contre le Havre (4-2) et une victoire face à Issy-les-Moulineaux (2-4) ?

Le bilan est plutôt positif. On a joué contre deux belles équipes. Je n’oublie pas que Le Havre a gagné 7-0 contre Issy-les-Moulineaux et 8-0 contre Orléans après notre match contre eux. La défaite est dommageable parce qu’on mène jusqu’à la 87ème minute de jeu. Maintenant, je pense qu’on a rapidement appris de nos erreurs. Derrière ça, on a réussi à renverser le score et à le conserver contre Issy-les-Moulineaux. Jusqu’ici, on marque beaucoup, c’est une satisfaction. Je note aussi qu’on en encaisse beaucoup et il faudra corriger les petites erreurs individuelles qui coûtent cher. Cette préparation nous permet de s’adapter à l’intensité qu’il faudra mettre en D2. C’est la raison pour laquelle on a décidé de ne jouer que des adversaires de notre niveau durant la préparation. Et les filles prennent progressivement conscience de l’importance de cet aspect.

C’est votre principal axe de progression pour pouvoir tenir le choc en D2 ? 

C’est vraiment cet aspect qui fait la différence en D2. L’an dernier, en Régional 1, on avait seulement deux-trois matches à haute intensité. Là, il faudra faire preuve d’endurance mentale, être en mesure de reproduire les efforts chaque week-end. C’est la raison pour laquelle on a un groupe de 24 joueurs, on va devoir mobiliser du monde, compter sur tout le monde, pour tenir la distance sur la durée.

Malgré tout, il faudra faire des choix. Certaines filles ont-elles marquées des points depuis le début de la préparation ? 

Avant toute chose, on a déjà acté dans quel système on va jouer. Ensuite, on sait les profils désirés à chaque poste. Contre Issy-les-Moulineaux, surtout en première mi-temps, on a encore procédé à des essais, notamment en ce qui concerne notre système de jeu, afin d’avoir une alternative qui fonctionne. Globalement, l’équipe qui débutera le championnat se dessine au fil des jours. Dimanche, contre Saint-Denis, on va commencer à matérialiser nos choix. Pour autant, on veut vraiment continuer à concerner tout le groupe. Aujourd’hui, on est au complet, les filles en provenance de Rouen sont toutes disponibles et Leïla Seret est revenue de blessure. Les nouvelles sont heureuses d’être là, elles ont été bien accueillies par les anciennes. Elles passent beaucoup de temps ensemble, elles évoluent toutes dans une bonne atmosphère.

Quels sont les objectifs sur le quatrième match de préparation, contre Saint-Denis, dimanche ? 

Il faut qu’on commence à approfondir notre projet de jeu. On sait pertinemment qu’on ne pourra pas toujours le mettre en place, qu’il faudra parfois s’adapter à l’équipe adverse. Maintenant, l’idée est quand même d’imposer le plus souvent possible notre vision des choses. Les filles gagnent en confiance au fil des entraînements et des matches de préparation. Il faut donc poursuivre en ce sens et concrétiser nos progrès contre Saint-Denis. Ensuite, le temps de jeu sera moins partagé que sur les trois premiers matches. On va donner davantage de minutes aux filles qui débuteront le championnat. On doit donc passer un cap sur ce quatrième match de préparation.

Justement, quel est votre projet de jeu ? 

Il faut déjà se montrer assez pragmatique. On doit être en mesure d’évoluer dans différents systèmes, de jouer en transition si l’adversité le nécessite mais également être en mesure de faire le jeu contre les adversaires plus à notre portée. Il faut qu’on soit en mesure de prendre de la vitesse pour faire mal dès que l’occasion se présente et finir nos actions par quelque chose de concret. Je veux qu’on utilise la profondeur dans le dos des défenses. Les équipes sont en difficulté quand elles doivent courir vers leur but. On a tendance un peu à oublier ça dans le football moderne. Avoir le ballon pour avoir le ballon, je n’en vois pas l’intérêt. Il y a aussi des valeurs qui doivent être là à tous les matches, à commencer par l’abnégation, l’agressivité, la combativité, ce qui est l’ADN du club, aussi bien chez les garçons que chez les filles. En résumé, notre ambition est de faire mal à l’adversaire, en ne lui laissant aucun répit et en appuyant sur ses points faibles.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

La préparation de l’Amiens SC (f) : 

Amiens SC (D2) – Lille OSC (D2) : 2-3 (Vassant, Brioux)

Le Havre (D2) – Amiens SC (D2) : 4-2 (Pugnetti, Vassant)

Issy-les-Moulineaux (D2) – Amiens SC : 2-4 (Vassant, Dolignon (*2), Pugnetti)

À venir : 

Amiens SC (D2) – Saint-Denis (D2), dimanche 25 août (stade Montières, 16 heures)

Laisser un commentaire