Même s’il s’attend à une partie difficile contre le Paris FC, Iron Gomis considère que l’Amiens SC aura une vraie carte à jouer contre le leader de Ligue 2 et plus globalement sur l’ensemble de la saison. Entretien.

Publicité


Avez-vous déjà une revanche à prendre par rapport au match contre le Havre ?

Bien sûr ! On est des compétiteurs, on veut absolument se rattraper pour tout le monde à commencer par nous-mêmes en faisant preuve de fierté. Au Havre, ce n’était pas terrible, ça peut arriver mais ça doit arriver le moins possible. On était déterminés mais il nous a manqué certaines choses pour ramener un résultat. Des joueurs sont arrivés, cela ajoute de la fraîcheur à l’équipe, on en avait besoin. J’espère que ça va nous aider parce qu’on avait besoin de renforts.

Publicité


Avez-vous le sentiment que vous allez affronter un gros morceau du championnat ? 

Avec deux victoires en deux matches, sachant qu’ils ont l’habitude de ce championnat, ça a tout pour être un bon match. Ils sont sur une bonne dynamique, ils sont en confiance. Maintenant, on connaît nos qualités et on va tout faire pour les faire déjouer.

Publicité


De par votre statut de relégué, avez-vous le sentiment d’être plus attendu que les autres ?

On nous met le costume de favori mais je pense que nous ne sommes pas favoris sur ce match. Pour autant, on a les arguments, le potentiel, pour prétendre à de belles choses cette saison. Il faut nous laisser du temps, parce qu’on est en reconstruction, mais je pense que ça va le faire pour nous.

Publicité


Au regard de ce potentiel, vous êtes-vous fixé des objectifs ? 

Pour le moment, on se fixe des objectifs de manière individuelle qui vont forcément se transposer sur le collectif. Sinon, on n’a pas trop parlé d’objectifs collectifs jusqu’ici. On est des compétiteurs, on veut déjà prendre le maximum de points dès le début pour ne pas être dans le dur tout de suite. On n’a pas de temps à perdre.

D’un point de vue personnel, comment vivez-vous ce début de saison et trouvez-vous qu’il y ait un gros différentiel entre le National et la Ligue 2 ? 

Je donne le meilleur de moi-même à l’entraînement pour que le coach me donne sa confiance. Pour l’instant, elle est donnée, il m’aligne dans le onze de départ. Je trouve que le niveau entre les deux championnats est assez similaire, même si la Ligue 2 est sans doute un peu plus physique.

Avez-vous le sentiment que c’est un moment important dans votre jeune carrière ? 

C’est ma première saison professionnelle. Je dois prouver, en tout cas je me sens à l’aise, je ne fais pas de complexe. Je dois encore progresser sur le repli défensif et être plus constant à l’intérieur des matches et sur l’ensemble d’une saison. Je dois aussi être plus décisif pour l’équipe.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

René Girard (Paris FC) : « Amiens est plus un prétendant à la montée que nous »

[J3] Amiens SC – Paris FC : Avec Gurtner et Wagué ?

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments