Isaac Mbenza (Amiens SC) : « J’ai senti qu’ils étaient en pleine crise »


Arrivé le dernier jour du mercato hivernal, Isaac Mbenza a découvert un groupe soudé mais en grande difficulté dans sa quête de maintien. Désormais prêt à lui apporter son aide, l’attaquant prêté par Huddersfield considère que la situation n’est pas irréversible. Entretien.

La suite après cette publicité

Isaac, comment s’est passée votre intégration ?

Très bien, malgré la situation du club ! Mes coéquipiers ont su bien m’accueillir, ce qui n’était pas facile parce que le club ne gagne pas, est en alerte par rapport au classement. Les joueurs ont su bien m’intégrer.

La suite après cette publicité

Le groupe était-il touché à votre arrivée ? Comment l’avez-vous ressenti ?

Le groupe était là pour moi, mais j’ai senti qu’ils étaient en pleine crise. Je suis frais, je ne suis pas là depuis le début de saison et ce qu’ils ont vécu match après match, entraînement après entraînement, c’est compliqué pour eux. Je suis quelqu’un de frais, je n’ai pas ressenti tout ce qu’ils ont pu ressentir depuis le début de saison. C’est une équipe qui est touchée parce qu’elle sait qu’elle peut faire mieux, et ce n’est pas le cas aujourd’hui. On bosse toujours et on essaye de faire le maximum.

La suite après cette publicité

Dans ce contexte, que pouvez-vous apporter ?

Ma vivacité, ma technique, ma vitesse, mon état d’esprit de gagneur. J’ai toujours envie de gagner, je suis un compétiteur. Voilà ce que je peux apporter le plus.

La suite après cette publicité

Il fallait vous retaper physiquement avant de pouvoir jouer ?

C’est ça. J’ai été arrêté, je n’ai pas joué depuis un petit moment. Le coach et le staff ont su trouver les mots parce que j’avais envie de jouer directement. Ils ont mis un plan en place et ont eu les bons mots pour me dire d’être patient, de ne pas aller trop vite parce que ça pouvait tuer ma saison de reprendre trop vite.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

[J27] Amiens SC – Metz : Les raisons d’y croire

Amiens SC : Luka Elsner relativise l’opération Union sacrée

Laisser un commentaire