[J10] Auxerre – Amiens SC : Les tops de la rencontre

Gurtner Amiens
Panoramic

Pris de vitesse par la maîtrise collective et technique des Auxerrois pendant une heure de jeu, l’Amiens SC a récolté sa cinquième défaite de la saison, samedi dernier en terre bourguignonne. Une défaite qui n’a fait qu’amplifier les doutes autour du club picard, même si un irréductible braqueur est encore parvenu à tirer son épingle du jeu. Découvrez les tops de la rencontre, sélectionnés par la rédaction du 11 Amiénois.

La suite après cette publicité

Gurtner a encore fait le taf

Déjà décisif en début de semaine face à Toulouse, Régis Gurtner a encore une fois repoussé l’échéance face à Auxerre, samedi dernier. Après un double arrêt devant Le Bihan et Dugimont, le gardien alsacien pensait avoir fait le plus dur en repoussant le coup de tête de l’ancien Clermontois en fin de première mi-temps. Lâché par sa défense, le vice-capitaine de l’Amiens SC finissait par céder mais après avoir offert une belle résistance, à lui seul ou presque, à l’attaque bourguignonne. Blessé au début de la préparation estivale, le super-héros de l’ASC n’aura pas mis longtemps pour retrouver son meilleur niveau. Plus que jamais une valeur sûre.

La suite après cette publicité

Le but de Cheick Timité

Avec deux buts depuis le début de saison, Cheick Timité est désormais le meilleur buteur de l’Amiens SC. Principalement utilisé dans un rôle de relayeur depuis la nomination d’Oswald Tanchot, l’international espoir ivoirien est entré dans un rôle plus avancé à Auxerre, samedi dernier. Un choix pertinent puisque Cheick Timité a fait le geste juste à la réception d’un centre d’Iron Gomis, d’une reprise du gauche en demi-volée qui ne laissait pas la moindre chance à Donovan Leon. Le seul éclair d’un deuxième acte où les Amiénois auront poussé sans vraiment obtenir d’occasion franche.

La suite après cette publicité

Les discours objectifs

De Luigi Mulazzi à Oswald Tanchot en passant par Mickaël Alphonse, les principaux acteurs et décideurs de l’Amiens SC n’ont eu aucun mal à reconnaître les limites actuelles du club picard. Sans idées de jeu et sans âme collective, les Picards ont frôlé l’indécence au cours d’un premier acte qui aurait pu être sauvé de manière imméritée par un coup franc de Steven Mendoza. Ainsi, l’entraîneur de l’ASC a remis en cause l’esprit de compétiteurs de ses joueurs, alors que le vice-président a pointé du doigt le comportement de certains. Quant au latéral droit en provenance de Dijon, il reconnaît qu’Amiens ne joue pas en équipe, la faute à certaines individualités qui ne parviennent pas à se fondre dans un moule collectif. Autant de discours cinglants mais bienvenus pour envisager une prise de conscience plus que jamais nécessaire.

La suite après cette publicité

À lire aussi :

[J10] Auxerre – Amiens SC : le résumé vidéo

[J10] L’Amiens SC plus que jamais à contre-temps

Laisser un commentaire