[J10] Nîmes – Amiens SC : les notes du match

Amiens SC notes

Un match nul aux allures de victoire. En effet, face à un adversaire nîmois qui a joué sur ses qualités physiques et tenté de concrétiser le peu d’occasions procurées, les Amiénois ont montré que la mutation était en cours. Avec une possession de balle bien supérieure, ils ont prouvé qu’ils savaient désormais faire le jeu. Même si la finition reste à améliorer, ils reviennent des Costières avec un point bien mérité. Voici les notes du match attribuées par la rédaction du 11 Amiénois, ainsi que celles du journal L’Équipe.

Arturo Calabresi (6)

Un sauveur venu d’Italie. Le défenseur transalpin aura été très en vue sur cette rencontre. Que ce soit défensivement où il a bien géré Romain Philippoteaux, comme offensivement, il a souvent été disponible pour ses partenaires. Auteur de quelques montées tranchantes, laissant parfois les défenseurs adverses pantois, il a marqué le but égalisateur en fin de rencontre. Seul petit bémol, un marquage assez lâche sur le but nîmois.

Les notes du 11 Amiénois

Régis Gurtner (5)

Une bonne performance du gardien amiénois qui a repoussé le peu d’occasions adverses assez facilement. Malheureusement, il prend un but sur lequel il est masqué et ne peut intervenir. Une soirée assez tranquille tout de même.

Aurélien Chedjou (5,5)

Une baisse de régime pour le défenseur central. Malgré tout, ses derniers matches étaient tellement bons qu’il fallait s’y attendre. En première période, il a perdu bêtement deux ballons dont un qui amène le corner du but adverse. Il s’est bien repris après la pause lors de laquelle les attaquants nîmois n’ont pas montré grand chose.

Bakaye Dibassy (5,5)

Un peu à l’image de son binôme, il a été plus en difficulté face à l’impact physique des crocos en première période. Mais il s’est progressivement repris après quelques relances ratées. Malgré tout, un match plutôt propre.

Haitam Aleesami (5,5)

Très en vue lors de la trêve internationale, le Norvégien a semblé un peu essoufflé de l’enchaînement des matches. Malgré tout, il se propose beaucoup sur son aile, seconde parfaitement Steven Mendoza et parvient souvent à se mettre en position de centre. Cependant, ces derniers étaient peu précis. Match correct tout de même.

Alexis Blin (6)

Si on ne l’a pas beaucoup vu en première période, dominé comme beaucoup par l’intensité mise par Nîmes (voire l’engagement). Mais, dès le retour des vestiaires, il s’est montré bien plus tranchant, récupérant plus de ballons qu’il portait ensuite vers l’avant. En progrès. Remplacé par Mathieu Bodmer.

Eddy Gnahoré (5)

Il est attendu comme un joueur capable de casser les lignes. Malheureusement, il s’est contenté de faire des choses simples face à un bloc bien organisé. De plus, il a été moins performant à la récupération. Il a tout de même réussi l’essentiel de ce qu’il a entrepris.

Steven Mendoza (6)

La série s’arrête pour le Colombien. Enfin, sa série de buts. Car dans l’implication (offensive et défensive), il a encore montré qu’il était parfaitement intégré au système de jeu amiénois. Encore très présent défensivement, il aurait pu marquer un but (le poteau l’en empêchant) et obtenir un penalty. Bravo Mendo ! Remplacé par Madih Talal.

Gaël Kakuta (5,5)

Lui aussi semble retrouver des couleurs après sa belle performance face à l’OM. Très disponible, il s’est baladé entre les lignes adverses et distillé quelques bons ballons. Lui aussi aurait pu concretiser quelques occasions, ce qui aurait aidé l’équipe. Mais le maître à jouer amiénois redevient clairement le joueur capable d’organiser le jeu de l’ASC.

Juan Ferney Otero (4,5)

Match moyen de l’ailier colombien. Alors que son volume de jeu et sa vitesse sont ses atouts, il n’a pas montré grand chose sur cette rencontre. Pour seul fait d’armes, un centre repris par Guirassy hors-jeu qui méritait mieux (notamment avec Mendoza seul au second poteau). Remplacé par Fousseni Diabaté bien plus virevoltant.

Serhou Guirassy (5)

S’il avait pu concretiser son face à face, Serhou aurait clairement lancé son match parfaitement. Malheureusement, tombé sur une défense centrale plus physique qu’à l’accoutumée, il a moins été dominateur dans les remises et le jeu aérien. Mais comme il n’enchaine que rarement deux performances moyennes, il devrait se montrer plus décisif face aux Verts. Avant de se reposer contre Angers car il sera alors suspendu pour accumulation de cartons jaunes.

Luka Elsner (5) 

On ne change pas une équipe qui gagne. De ce fait, Luka Elsner s’est appuyé sur les hommes forts du match face à l’OM. Ses changements ont été bons, Diabaté amenant clairement un plus.

Monsieur Stinat (Arbitre) (4)

Son match aura été marqué par trois décisions. Premièrement, un penalty sur Mendoza non sifflé alors que Martinez taclait le joueur sans toucher le ballon. Puis, la même situation de l’autre côté avec un tacle de Chedjou et Buades se laissant tomber. Enfin, un penalty sifflé puis annulé après consultation de la vidéo.

Nîmes Olympique (4)

Plus habitués à montrer un jeu alléchant ces dernières saisons, les Crocos ont fait un match de bas de classement. Défendre et tenter des coups. Courant après le ballon, ils n’attendaient que les fulgurances de Philippoteaux et Denkey. Mais c’est le défenseur central Martinez qui trouva la faille.

Les notes de l’Équipe

  • Régis Gurtner : 5
  • Arturo Calabresi : 5
  • Aurélien Chedjou : 5
  • Bakaye Dibassy : 6
  • Haitam Aleesami : 6
  • Alexis Blin : 5
  • Eddy Gnahoré: 5
  • Steven Mendoza : 6
  • Gaël Kakuta : 6
  • Juan Otero : 5
  • Serhou Guirassy : 4

Kévin KONRAD (avec V.R., C.Q., Q.P., M.G., J.L.)

A lire aussi : 

Luka Elsner (Amiens SC) : « On n’a rien lâché ! »

Bernard Blaquart (Nîmes) : « Largement mérité pour Amiens »

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
titi
titi
1 année il y a

Ce but de Calabresi c’est l’arbre qui cache la foret… il n’a pas le niveau et prend l’eau de toute part…

Comme à l’époque où Bodmer a marqué le même type de but chanceux face à Lyon

Certes 2 buts qui nous ramènent 2 points mais le reste de leur temps passé sur la pelouse est assez catastrophique.

Bernard Blaquart

Bernard Blaquart (Nîmes) : « Largement mérité pour Amiens »

Départemental 1/2/3 : Les tendances se dessinent