[J11] Amiens SC – Clermont : les notes du match

notes

Après un début de rencontre complètement à l’avantage des Clermontois, l’Amiens SC a réussi à ouvrir la marque au meilleur moment. Mais les Auvergnats ont réussi à égaliser. Et finalement, pour ce match comptant pour la onzième journée de Ligue 2 BKT, les Amiénois n’arrivent pas à faire mieux qu’un match nul. Voici les notes du match attribuées par la rédaction du 11 Amiénois.

La suite après cette publicité

L’homme du match

Arnaud Lusamba (6)

Semaine après semaine, il confirme tout son potentiel. Son aisance technique est indiscutablement un atout pour le jeu offensif amiénois. C’est d’ailleurs sur un de ses centres qu’est venue l’ouverture du score. S’il doit encore gagner en constance, il demeure le seul joueur capable de coups d’éclat.

La suite après cette publicité

L’Amiens SC a gâché une belle occasion

Les notes du 11 Amiénois

Régis Gurtner (6,5)

En s’interposant sur les premières frappes adverses, Régis Gurtner a permis à ses partenaires de retrouver de l’allant au moment où la pression clermontoise s’intensifiait. Lâché par sa défense sur l’égalisation, il n’a pu faire de miracle. Dans la foulée, il a su préserver le point du nul avec un arrêt à bout portant. Toujours aussi précieux.

La suite après cette publicité

Mickaël Alphonse (5)

Toujours très offensif, le latéral amiénois a apporté le surnombre tout en maitrisant son côté droit défensivement. Il lui manque juste de la précision pour être désormais décisif. Dans un match où Clermont est surtout passé par la droite, il a été assez ménagé après sa sortie difficile contre Auxerre avant la trêve.

La suite après cette publicité

Mickaël Alphonse (Amiens SC) : « Deux points de perdus »

Nicholas Opoku (6)

Le Roc de l’Amiens SC a encore montré qu’il était très compliqué à prendre à défaut. Si en plus, on ajoute des retournés acrobatiques sur les corners offensifs, il n’y aura plus rien à ajouter sur le défenseur central. Il n’avait qu’un seul entraînement avec ses partenaires dans les jambes ? Ça ne s’est pas du tout ressenti.

Molla Wagué (4)

Son association avec Opoku donne match après match des gages de sécurité qui font de l’ASC une des meilleures défenses du championnat. Pourtant, c’est sur une mésentente, où il est assez malheureux, que les Clermontois ont réussi à égaliser. Globalement, il apparaît toujours à la limite dès que l’adversaire joue dans la profondeur.

Nathan Monzango (4)

Après un mois d’absence, Nathan Monzango a fait son retour à la compétition à un inhabituel poste de latéral gauche. Face au côté fort de Clermont, il a énormément souffert en première mi-temps, étant souvent pris dans son dos. Pourtant, il aurait pu profiter de son physique pour mettre la pression sur les ailiers adverses. Un match en demi-teinte. Remplacé par Valentin Gendrey.

Gaoussou Traoré (4)

Titulaire surprise, Gaoussou Traoré a livré une copie assez neutre. Après avoir eu quelques soucis de positionnement en début de match, il a rapidement récolté un carton jaune qui a bridé son engagement. Peu impactant dans la phase de construction, il a également eu des difficultés face au jeu dans les petits espaces de Jason Berthomier. Remplacé par Jayson Papeau.

Iron Gomis (4)

Alors qu’on comptait sur lui pour initier les phases de transition en se projetant dans le dos du latéral adverse, Iron Gomis n’a pas eu le rayonnement escompté. S’il a harcelé ses adversaires avec un pressing incessant, il n’a jamais été dans le bon tempo une fois le ballon dans les pieds de ses coéquipiers. Remplacé par Emmanuel Lomotey.

Steven Mendoza (4,5)

Plus en vue que lors de ses dernières sorties, il a souvent trouvé des espaces là où il n’y en avait pas, à l’image de son débordement en début de seconde période. Malheureusement, il n’a pas souvent eu la bonne inspiration dans le dernier geste. Il a également perdu de précieux ballons dans sa moitié de terrain. A son crédit, il est impliqué sur le but amiénois et trouve tout de même le poteau sur une frappe longue distance. Un match qui résume à lui seul son passage à Amiens.

Amadou Ciss (5)

Volontaire, il a beaucoup proposé de solutions mais n’a pas souvent fait une différence claire. Victime puis auteur de quelques petites fautes, il aurait dû obtenir un penalty en première période. Un match frustrant pour Amadou Ciss, qui attend toujours une passe de la part de Steven Mendoza. Remplacé par Chadrac Akolo.

Darell Tokpa (4,5)

Pour sa première en professionnel, il a failli connaître le bonheur d’être buteur. Poussant Akim Zedadka à la faute, il aurait également pu ouvrir le score un peu plus tôt dans la rencontre, au cœur du temps fort auvergnat. Dans le jeu, il a su se montrer assez solide pour exister et servir de point d’appui à ses coéquipiers. Remplacé par Cheick Timité.

Darell Tokpa (Amiens SC) : « Heureux de ma première »

Oswald Tanchot (4,5) 

Il a fait des choix très forts en titularisant certains jeunes issus du centre de formation et en écartant des recrues estivales. Bien lui en a pris car ces joueurs ont montré de belles dispositions. Malheureusement, son coaching en cours de match ne fut pas décisif et finalement assez tardif.

Monsieur Paradis (Arbitre) (4)

Un penalty oublié de chaque côté et quelques coups de sifflet à contre-temps. L’arbitre de la rencontre a finalement soufflé le chaud et le froid pour son deuxième match au sifflet de l’Amiens SC cette saison.

Clermont Foot (6)

Une très bonne défense et un jeu très vertical ultra-rapide. Voilà les ingrédients qu’avaient mis les Clermontois pour cette rencontre. Une équipe très plaisante à voir jouer qui n’a jamais abandonné et a vu ses efforts récompensés.

Kévin KONRAD (avec J.L., R.P., V.R. et C.Q.)

Laisser un commentaire