Après la cinquième défaite de l’Amiens SC concédée à Rennes (3-1), le 11 Amiénois vous livre les flops de la rédaction à l’issue de la treizième journée de la saison.

Les mauvaises habitudes perdurent

Si Amiens avait su décrocher la victoire la semaine dernière dans un jour sans dans le jeu, il a, au contraire, face à Rennes, payé cash des erreurs récurrentes après une première mi-temps de bonne facture. En effet, l’Amiens SC a une nouvelle fois concédé l’égalisation trop rapidement (4 minutes seulement après avoir ouvert le score) et de nouveau sur un coup de pied arrêté. Il s’est ensuite montré trop friable défensivement pour espérer décrocher quoi que se soit. Les deux gros bémols d’un début de saison qui atténuent forcément un sentiment de flamboyance dans le jeu.

Les Picards ont manqué le coche

Malgré une seconde mi-temps clairement ratée, l’ASC a pourtant eu les occasions pour faire basculer le match au retour des vestiaires. En effet, dès la 48e et à la suite d’une bonne récupération au milieu, Kakuta fixait la défense avant de servir parfaitement Mendoza, qui contrôlait mal son ballon et se fermait l’angle pour frapper, facilitant ainsi l’arrêt de Mendy. A la 51e, le N°10 amiénois n’a quant à lui pas su profiter du télescopage entre Gnagnon et son portier Edouard Mendy alors que sa tête était sauvée sur la ligne par Da Silva. De quoi nourrir quelques regrets avant de baisser définitivement pavillon.

Amiens ne sait pas gérer ses temps faibles

20 buts encaissés en 13 matches, Amiens possède l’actuelle antépénultième défense de Ligue 1. Aux antipodes d’une première saison dans l’élite où le club picard avait terminé au pied du podium dans ce domaine. Oui, l’entraîneur et l’effectif ne sont plus les mêmes et l’ASC se montre souvent séduisant dans le jeu. Toutefois, lorsque les Amiénois n’ont plus le ballon entre les pieds, ils payent quasiment systématiquement leur temps faibles par des buts encaissés en se montrant incapables de fermer la boutique. Un équilibre qui reste à trouver entre flamboyance et solidité après un match qui synthétise à lui seul cet état de fait.

Cédric QUIGNON (avec l’ensemble de la rédaction)

A lire aussi : 

[J13] Rennes – Amiens SC : les notes du match

Luka Elsner (Amiens SC) : « Il faut qu’on en ressorte grandi »

Laisser un commentaire