Sehrou GUIRASSY of Amiens pulls up injured during the Ligue 1 match between Amiens and Strasbourg on November 23, 2019 in Amiens, France. (Photo by Dave Winter/Icon Sport) - Sehrou GUIRASSY - Stade de la Licorne - Amiens (France)

Après la sixième défaite de l’Amiens SC concédée face à Strasbourg (0-4), le 11 Amiénois vous livre les flops de la rédaction à l’issue de la quatorzième journée de la saison.

Publicité


Le « crunch » des supporters galvaudé

L’Amiens SC n’a plus l’occasion de disputer de véritables derbys. De ce fait, les affiches face à Strasbourg sont devenues, depuis quelques années, des confrontations que les supporters attendent avec impatience, des moments cruciaux de la saison. Ainsi, en chutant si lourdement face au RCS, Luka Elsner et ses protégés, au-delà de concéder une défaite importante face à un concurrent direct pour le maintien, ont fait passer un bien mauvais weekend à leurs fans, humiliés par leur meilleur ennemi. Non, ce match n’était pas un match comme les autres. Et si la défaite était permise, la manière, elle, oblige à une réaction très rapide.

Publicité
Publicité


L’ASC s’est liquéfié

L’Amiens SC n’aura fait illusion qu’un quart d’heure. Trois occasions manquées et puis plus rien. Des lignes étirées, une impression collective désastreuse, des joueurs rapidement battus dans les duels, des passes imprécises, de mauvais choix dans tous les secteurs et une incapacité à répondre au plan de jeu pourtant assez lisible de son adversaire. L’Amiens SC a totalement sombré samedi soir pour subir sa plus grosse défaite à domicile de sa courte histoire en Ligue 1. Si la défaite à Rennes pouvait susciter quelques regrets quant au scénario du match, celle-ci a de quoi inquiéter sauf à espérer qu’elle fera figure de véritable électrochoc.

Publicité


La tuile Guirassy

Au delà d’avoir chuté lourdement, Luka Elsner et les membres de son staff vont sans doute ruminer longtemps sur cette soirée cauchemardesque. Car en perdant Serhou Guirassy peu après l’heure de jeu, les Amiénois pourraient bien se voir privés de leur leader d’attaque pour quelques temps. Et si l’on ne connait pas encore précisément le degré de gravité de sa blessure, le premier diagnostic (déchirure partielle de l’ischio) laisse peu de doute sur sa participation samedi prochain à Montpellier. Moussa Konaté pas encore à 100%, le coach amiénois va sans doute vite devoir travailler sur une animation offensive inédite pour la prochaine échéance de son équipe. Mais pas que…

Publicité
Publicité


Du rouge au bout du noir

Mais pas que, car l’ASC devra également se passer des services d’un autre de ses leaders, celui de sa défense, Aurélien Chedjou, expulsé après avoir reçu un second carton jaune sur un énième contre alsacien. Valait-il mieux, pour l’expérimenté défenseur camerounais, laisser passer son vis-à-vis au risque d’alourdir encore l’addition ? Sans doute mais dans le feu de l’action, l’ex-champion de France na pas su maîtriser ses nerfs et en l’absence, toujours aussi énigmatique de son capitaine Prince Gouano, Amiens va se retrouver fortement amoindrie la semaine prochaine. Qui plus est dans un secteur indéniablement défaillant depuis le début de la saison.



Cédric QUIGNON (avec l’ensemble de la rédaction)

A lire aussi : 

L’Amiens SC puni par son indiscipline

[J14] : L’Amiens SC à portée de tir de la zone rouge

Publicité
Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments