Privé de match par la force des choses, et notamment du brouillard, l’Amiens SC ne semble pas être mécontent de ce report tant l’infirmerie a d’activité ces dernières semaines.

Annonces

Un mal pour un bien ?

Et si, finalement, la remise de la rencontre entre l’Amiens SC et Reims était favorable aux Amiénois ? En délicatesse sur leurs deux dernières sorties, les protégés de Luka Elsner auraient dû repartir au combat sans avoir été rassurés défensivement par leur prestation à Montpellier. Dès lors, bénéficier de quelques jours de plus avant de rejouer apparaît comme bénéfique pour une formation en quête de nouveaux repères sur le terrain et en manque de solutions offensives.

Annonces

En effet, suite à la suspension d’Otero, les choix s’amenuisaient pour Elsner qui avait fait le pari de relancer rapidement Serhou Guirassy à la pointe de l’attaque. Pas totalement remis de sa lésion, l’habituel titulaire partait un peu dans l’inconnu alors que son entraîneur avait initialement annoncé deux semaines d’absence (ndlr : avant le déplacement à Montpellier). Son remplaçant sur le banc n’était autre que Moussa Konaté, qui revenait également d’une blessure, mais plus longue pour le Sénégalais.

Annonces

Des blessures à soigner

Ce report semble donc bénéfique pour les deux avant-centres de l’Amiens SC, qui pourront effectuer d’ultimes soins avant Monaco, mais aussi pour Mathieu Bodmer, touché au dos et absent sur la feuille de match aux alentours de 18 heures, hier, tandis qu’Haitam Aleesami était mystérieusement absent du groupe samarien au moment où le coup d’envoi aurait dû être donné. Une cascade de blessures dont se serait bien passé le staff samarien alors que l’ASC enchaîne sa pire séquence depuis le début de la saison.

Annonces

Le seul point noir apparent alors dans le tableau de cette remise est la logique et compréhensible colère des supporters qui ont dû patienter dans le froid et le brouillard pour n’apprendre que trop tardivement que cet Amiens – Reims ne se disputerait pas ce mercredi 4 décembre. Pour le reste, l’environnement pourrait être favorable aux Amiénois, à condition de mettre fin à l’hémorragie sur la pelouse d’un AS Monaco qui sort d’un match éprouvant de bas de tableau à Toulouse. A l’Amiens SC de transformer ce mal en bien à Louis II, samedi.

A lire aussi :

> Amiens SC – Reims : l’arbitre justifie le report de la rencontre

> Amiens SC – Reims : l’arbitre justifie le report de la rencontre

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments