notes


L’Amiens SC ne s’en sort toujours pas. Si les intentions étaient plutôt louables durant soixante minutes, les Amiénois ont de nouveau failli sur une période de dix minutes. Un calvaire qui fait perdurer la mauvaise série du moment. Voici les notes du match, attribuées par la rédaction du 11 Amiénois, ainsi que celles du journal L’Équipe.

Annonce

Fousseni Diabaté (6)

Enfin. Alors que ses débuts au club ont été poussifs, Fousseni a montré face à Monaco l’étendue de son talent. Très disponible, il a beaucoup couru sur son côté droit et a été à l’origine de toutes les offensives amiénoises. Mais, en plus, il a ajouté une justesse défensive dans son repli. Remplacé par Quentin Cornette.

Annonce

Les notes du 11 Amiénois

Régis Gurtner (3,5)

Les matches se suivent et se ressemblent. Régis a de nouveau cédé sous les coups de boutoir des joueurs de la Principauté. Si les deux premiers tiers de la rencontre ont été assez tranquilles pour lui, il a encaissé trois buts en dix minutes. D’ailleurs, il n’a pas la main assez ferme pour éviter l’ouverture du score.

Annonce

Arturo Calabresi (4)

Face à des joueurs rapides comme Keita Baldé, beaucoup s’attendaient à voir Calabresi à la peine durant cette rencontre. Mais, jusqu’à l’ouverture du score, il a plutôt bien géré ses duels et réussi quelques interceptions importantes. Après le passage à vide collectif, il a été moins en vue.

Annonce

Aurélien Chedjou (3,5)

De retour de suspension, il a tout d’abord réalisé une belle performance (à l’image de l’équipe) avant de sombrer. Face à un joueur comme Ben Yedder, il faut être en alerte de la première à la dernière seconde. Malheureusement, le marquage et les interventions ont été progressivement inefficaces.

Bakaye Dibassy (3,5)

Quasiment un copier-coller du match de son compère de l’axe de la défense. Il est intervenu en première période en sauvant quelques situations chaudes. Et en repoussant notamment la frappe de Baldé. Mais, par la suite, il est apparu beaucoup moins souverain.

Jordan Lefort (3)

Titularisé sur le côté gauche de la défense, il a plutôt été mis en difficulté par le jeu de Gelson Martins. S’il a réussi à éviter le pire avant la pause, il n’a quasiment jamais pris le dessus par la suite. Mais ce système peut être une solution. Seulement s’il est un peu plus travaillé.

Alexis Blin (3)

Difficile de juger Alexis sur ce match. Tout ce qui fait sa force, à savoir sa hargne, ses tacles dévastateurs et son volume de jeu, était absent ou peu mis en lumière sur cette rencontre. Pourtant, il semble naturellement plus à l’aise avec Thomas Monconduit. Mais ça ne s’est pas vu sur cette rencontre.

Thomas Monconduit (4)

Un peu plus de réussite dans ce qu’il a tenté. Mais ce n’est pas encore le grand Thomas Monconduit que nous avons vu à Monaco. Malgré tout, il a mis de l’intensité dans ses interventions, avant de baisser pavillon une fois le score acquis pour les Monégasques.

Gaël Kakuta (3)

Identifié comme le joueur le plus dangereux de l’équipe, il avait constamment sur le dos un voire deux joueurs monégasques. Ainsi, il ne pouvait faire la différence qu’en jouant plus vite. Malheureusement, il a beaucoup trop porté le ballon. S’il avait pu ouvrir le score en début de seconde période, son match (et celui des Amiénois en général) aurait été tout autre.

Haitam Aleesami (3)

Titularisé au poste habituellement dévolu à Steven Mendoza, il avait deux missions : jouer à fond les coups offensifs, et défendre l’aile gauche avec Lefort qui se recentrait. C’était plutôt bien parti avec un bloc défensif solide, mais cela s’est délité au fur et à mesure de la rencontre. Remplacé par Chadrac Akolo.

Moussa Konaté (3,5)

Comme Serhou Guirassy s’est blessé très tôt dans le match, c’est Moussa qui a eu la lourde tâche d’animer le jeu offensif de l’ASC. Malheureusement, il est tombé sur un os nommé Kamil Glik, qui lui a donné du fil à retordre dans les duels. Jamais en position de marquer, il a retrouvé du temps de jeu. Et c’est bien là le principal pour lui.

Luka Elsner (4) 

L’idée de ce schéma hybride avec, en phase défensive, un 5-3-2 bloc bas et en phase offensive un 4-2-3-1, était une bonne idée et a beaucoup gêné les Monégasques. Mais, une fois que les buts se sont enchaînés, il n’a pas réussi à insuffler un nouvel élan à ses joueurs.

Monsieur Stinat (Arbitre) (5,5)

Il n’y a pas à dire : cet arbitre n’est pas le porte-bonheur de l’ASC. Mais, dans cette rencontre, pas grand-chose à lui reprocher. Seul bémol, n’ayant jamais eu le ralenti, certains doutent de la validité du second but, peut-être entaché d’un hors-jeu.

Monaco (5,5)

Beaucoup d’approximations, de déchets. Mais, lorsque des joueurs comme Ben Yedder, Golovin, Gelson et Baldé se mettent à accélérer, il est très difficile de tenir le score. D’ailleurs, le premier aura encore réussi à marquer. Par contre, Kamil Glik reste toujours un joueur à la limite de la régularité.

Les notes de l’Équipe

  • Régis Gurtner : 4
  • Arturo Calabresi : 5
  • Aurélien Chedjou : 4
  • Bakaye Dibassy : 3
  • Jordan Lefort : 4
  • Alexis Blin : 4
  • Thomas Monconduit : 4
  • Haitam Aleesami : 4
  • Gaël Kakuta : 4
  • Fousseni Diabaté : 6
  • Moussa Konaté : 3

Kévin KONRAD (avec R.P., M.G., J.L., V.R., R.G.)

À lire aussi : 

Nouveau naufrage pour l’Amiens SC !

Luka Elsner (Amiens SC) : « J’ai un sentiment de colère »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
GILLE
GILLE
8 mois il y a

Bon début de saison mais à l’heure actuel il n’ y a plus qu’au maintien qu’il faut penser après l’hémorragie de ces plusieurs matchs , je crois que l’on peut dire Adieux à la 10 éme place!!!

Debreilly Patrick
Debreilly Patrick
8 mois il y a

Pour se sauver,pourquoi ne pas copier sur Pélissier,je pense que les joueurs dans l’ensemble n’on pas le niveau D1 son système n’était pas beau ,mais deux maintiens à la clé ? à réfléchir