[J2] Amiens SC – LOSC : les Dogues n’en démordent pas !

Amiens SC

Après la première victoire de la saison de l’Amiens SC face au LOSC (1-0), le 11 Amiénois vous livre les flops de la rédaction pour cette rencontre.

On n’a pas aimé :

L’ASC plus en difficulté en supériorité numérique

Si l’ASC, à Nice, s’était montré plus à son avantage en infériorité numérique, face à Lille, il s’est montré paradoxalement plus en difficulté à 11 contre 10. Alors que les hommes de Luka Elsner ont globalement dominé la première partie du match avec un quatuor offensif inédit, ils auront pourtant passé la quasi-intégralité de la seconde mi-temps arc-boutés sur leur but. Si l’ouverture du score de Serhou Guirassy est finalement intervenue à l’issue d’un contre rondement mené, ce manque de maîtrise aurait pu coûter cher sans une prestation défensive de haute facture.

Une fin de match en souffrance

En supériorité numérique, le plus difficile est souvent d’ouvrir le score. Ainsi, en parvenant à prendre les devants dans un temps faible, les Amiénois auraient pu espérer passer une fin de match tranquille. Il n’en a rien été car Gaël Kakuta et ses compères du milieu ne sont pas parvenus à garder suffisamment la possession du ballon, conservant une position de transition. Pire, pris par l’enjeu, les hommes de Luka Elsner ont fini par adopter un bloc bas, acceptant de se faire pilonner par des Lillois souvent maladroits et qui sont tombés sur un bloc défensif amiénois qui a fini par faire le reste du travail. Stressant mais la première victoire de la saison fut au bout et c’est bien là l’essentiel.

La réaction lilloise qui manque de retenue

Si Luka Elsner s’était montré magnanime face à la prestation de Jéremie Pignard une semaine plus tôt, il n’en a pas été de même pour des Lillois qui ont littéralement tiré à boulet rouge sur le corps arbitral en charge de la rencontre de samedi, que ce soit par l’intermédiaire de son capitaine José Fonte ou de son entraîneur Christophe Galtier, que l’on a connu plus mesuré. Car si le carton rouge infligé à Boubakary Soumaré peut paraître sévère au ralenti, le geste du défenseur des Dogues est clairement mal maîtrisé et aurait pu avoir des conséquences plus graves à quelques centimètres prêts. Une expulsion ne doit pas toujours être la conséquence d’une blessure grave pour être totalement justifiée. À bon entendeur…

À lire aussi :

Luigi Mulazzi : « C’est une énorme victoire »

Amiens SC – LOSC : Christophe Galtier crie au scandale !

José Fonte : « J’ai un peu un sentiment d’injustice »

Cédric QUIGNON (avec l’ensemble de la rédaction)

4 Commentaires

  1. Aimer son club et les soutenir sont de bonnes choses. Malgré tout il faut rester lucide:les réactions de cet arbitre et ses décisions (ce n’est pas le 1er match du LOSC qu’il arbitre…) sur les phases de jeu ont parfois de quoi surprendre, ce que tout connaisseur a pu constater ce dimanche. Le carton rouge infligé au joueur lillois relève d’une faute d’arbitrage extrême sévère et grave: pourquoi ne s’est-il pas déplacé immédiatement pour visionner cet incident de jeu ? Et pourquoi ne pas évoquer aussi ce joueur lillois descendu dans la surface de réparation amiénoise, sans réaction de ce même arbitre alors que c’est la contre-attaque qui amène le but …? POURQUOI ? Deux poids, deux mesures ???

  2. Il faut quand même avouer que cette équipe lilloise n’a pas montré grand chose dans le jeu et si elle a pu approcher les buts amiénois c’est surtout parce que le bloc amiénois a reculé en seconde période. Cela était peut être pour se créer des contres, d’ailleurs on marque sur un contre.
    Quand à l’arbitrage, éternel critique lorsque l’on perd !!!

  3. Le jeu proposé par les lillois est un manque de respect envers leurs supporters,un manque de respect envers le public amiénois et un manque de respect envers les abonnés de Bein !!!

Laisser un commentaire