[J20] L’Amiens SC impuissant face à la force de frappe adverse (replay)


Avant chaque rencontre de Ligue 1 Conforama, nous vous proposons de revenir sur le match de la saison dernière. Aujourd’hui, place à la défaite face à Montpellier (1-2). Un match lors duquel Florent Mollet a montré qu’il pouvait marquer des buts sublimes de loin. Cette rencontre comptait pour la deuxième journée de Ligue 1 Conforama.

La suite après cette publicité

La composition

L’Amiens SC alignait pour cette rencontre une équipe organisée en 4-2-3-1. Ainsi, Régis Gurtner gardait les buts amiénois. Devant lui, la défense était composée, de gauche à droite, de Bakaye Dibassy, Khaled Adénon, Prince Gouano et Oualid El Hajjam. Au milieu de terrain, un duo inédit à la récupération composé d’Eddy Gnahoré et Guessouma Fofana. En meneur de jeu, Steven Mendoza allait avoir à sa droite Juan Ferney Otero et à sa gauche Quentin Cornette. En attaque, on retrouvait Moussa Konaté.

La suite après cette publicité

Le match : des buts magnifiques

Le match débutait tambour battant et très vite, sur un pressing habituel pour les Montpelliérains, Andy Delort tentait sa chance mais le ballon passait à côté. L’attaquant était le joueur le plus en vue de cette première période. Amiens peinait alors à se procurer des occasions et ne parvenait pas à mettre Benjamin Lecomte en danger.

La suite après cette publicité

Le début de seconde période était de nouveau à l’avantage du MHSC. Et, sur une frappe excentrée tendue, Florent Mollet trouvait la lucarne opposée de Régis Gurtner. Les spectateurs, médusés, hésitaient entre déception et admiration de ce but sublime. Amiens tentait alors de revenir et Eddy Gnahoré était proche de l’égalisation. Mais c’est finalement Skhiri qui allait, en deux temps, alourdir le score. Finalement, Moussa Konaté marquera sur un penalty mais le match était déjà joué à ce moment-là.

La suite après cette publicité

Replay

À lire aussi :

Amiens SC : Quels joueurs arrivent en fin de contrat ?

> Luka Elsner (Amiens SC) : « Dreyer ? J’aimerais bien le conserver »

Laisser un commentaire