notes

L’Amiens SC n’y arrive décidément pas. Alors que la première période laissait entrevoir la possibilité de réussir un bon résultat en terres bretonnes, des erreurs individuelles auront scellé le sort de la rencontre. Voici les notes du match, attribuées par la rédaction du 11 Amiénois, ainsi que celles du journal L’Équipe.

Quentin Cornette (5,5)

Titulaire à la surprise générale, Quentin a animé de belle manière son côté gauche en étant le joueur amiénois le plus dangereux offensivement. Enfin, dans les prises d’initiative. S’il ne s’est pas fait que des amis au Stade Francis Le Blé, il devient en l’absence de Steven Mendoza une solution crédible. Sauf si l’ASC se décide à recruter à ce poste. Remplacé par Fousseni Diabaté, fautif sur le second but brestois.

Les notes du 11 Amiénois

Régis Gurtner (5)

Il avait évité le pire en première période d’une parade sur une tête de Mendy. Mais, avec une défense qui a laissé un peu trop d’espace à ses adversaires, il n’a pas pu faire de miracle en seconde période et a encaissé deux buts.

Arturo Calabresi (4)

Ces derniers temps, il était une valeur sûre de la défense amiénoise. Cependant, face à des Bretons bien organisés et des attaques rapides, il a été moins tranchant que d’habitude. De plus, il n’est pour ainsi dire jamais monté sur son côté droit pour apporter le surnombre.

Aurélien Chedjou (4)

Dans l’axe, il avait été plutôt rassurant durant la première partie du match. Mais, sur un centre de Court, il a manqué d’à propos et a laissé à Mendy beaucoup trop de temps pour marquer. Voilà ce qui explique sa note.

Bakaye Dibassy (5)

Il n’a pas grand chose à se reprocher. Bakaye a plutôt bien empêché ses adversaires directs de se mettre en bonne position. Malheureusement, ce ne fut pas suffisant pour obtenir un bon résultat.

Haitam Aleesami (3)

De retour dans le 11 titulaire, Haitam a semblé manqué de repères et de rythme. Alors que son rendement est jugé insuffisant en interne, il n’a pas rassuré ses détracteurs. Avec l’ombre d’Erik Pieters (souhaité par bon nombre de supporters) qui plane sur lui, le Norvégien a du souci à se faire.

Alexis Blin (4)

Lui aussi retrouvait une place de titulaire qu’il n’avait pas beaucoup occupé ces dernières semaines. Mais, encore un peu nerveux, il n’a pas eu le rendement qu’il est capable d’avoir. Dommage, car un Alexis Blin en forme est un atout majeur de l’équipe. Remplacé par Moussa Konaté.

Bongani Zungu (4,5)

Un peu plus en vue que son partenaire, il a surtout une grande capacité à calmer le jeu tout en jouant vers l’avant. Cependant, ses interventions défensives n’ont pas toujours été réussies. Ce n’est pas encore le Bongani Zungu de sa première saison au club.

Thomas Monconduit (4,5)

En jouant un peu plus haut, il a été l’initiateur du pressing amiénois qui a bien fonctionné durant les 45 premières minutes. Mais, durant le second acte, il a un peu disparu. On aurait aimé le voir mettre le même but que lors du dernier déplacement amiénois à Brest.

Gaël Kakuta (5,5)

De retour de blessure, Gaël a été très utile dans la construction du jeu amiénois. Proche d’un niveau qu’il a rarement eu cette saison, le meneur de jeu a tenu le coup en jouant 80 minutes. Dans cette période délicate, il sera à coup sur un des joueurs capables de faire basculer les rencontres décisives. Remplacé par Chadrac Akolo.

Serhou Guirassy (5)

D’abord en difficulté face à la défense brestoise, il a réussi progressivement à jouer son rôle de pivot. Mais, finalement, c’est sur un ballon anodin dans la profondeur qu’il a pu obtenir un penalty qu’il a lui même transformé. Alors que les sirènes anglaises pourraient lui faire tourner la tête, il a montré qu’il était présent pour l’ASC.

notes

Luka Elsner (4,5) 

Il tente des choses, mais les événements lui sont décidément contraires en ce moment. Alors que la titularisation de Cornette a été un coup de maître, c’est son remplaçant qui aura annihilé les chances amiénoises. Abattu à l’issue de la rencontre, son crédit s’effrite.

Monsieur Léonard (Arbitre) (6)

On ne va pas se mentir, il a beaucoup sifflé pour l’ASC. Notamment, il donne un penalty à Serhou Guirassy avant d’essentiellement sanctionner l’excès d’engagement des Brestois. Mais, ce n’était clairement pas le pire arbitre vu cette saison.

Stade Brestois (5,5)

Un équipe qui a peiné face au bon placement amiénois avant de jouer des contres assassins qui ont fait mal à l’ASC. Avec un Charbonnier bien plus technique que son grand gabarit le laisse penser, Brest possède une équipe bien structurée.

Les notes de l’Équipe

  • Régis Gurtner : 4
  • Arturo Calabresi : 3
  • Aurélien Chedjou : 6
  • Bakaye Dibassy : 5
  • Haitam Aleesami : 4
  • Alexis Blin : 5
  • Thomas Monconduit : 4
  • Bongani Zungu : 5
  • Gaël Kakuta : 6
  • Quentin Cornette : 5
  • Serhou Guirassy : 6

Kévin KONRAD (avec R.P., C.Q., V.R., J.L., M.G.)

A lire aussi : 

Luka Elsner (Amiens SC) : « Les intentions ne suffisent pas »

L’Amiens SC s’enfonce encore un peu plus !

Laisser un commentaire