Après le huitième nul de la saison décroché à Lyon (0-0), le 11 Amiénois vous livre les tops de la rédaction à l’issue de la 23ème journée de Ligue 1 Conforama.

Un second blanchissage d’affilé

Certains y verront un verre à moitié vide après un second match nul d’affilé qui ne fait pas beaucoup avancer l’ASC au classement. Pour autant, ce 0-0 décroché à Lyon fait montre d’un certain équilibre retrouvé depuis La trêve hivernale qui avait parfois été masqué par de grosses erreurs individuelles. Les Amienois ont réalisé un match quasi parfait en défense permettant à Regis Gurner de préserver ses cages pour la seconde fois d’affilé ce qui n’était plus arrivé en Ligue 1 depuis des lustres. Reste désormais à trouver le déclic en attaque et enfin retrouver la victoire.

Un visage que l’on avait pas vu depuis longtemps

Au delà d’une grosse performance défensive, l’ASC qui s’était montré moribond le week-end dernier face à Toulouse, s’est au contraire présenté au Groupama Stadium sans cette pression qui avait semblé les faire déjouer. Luka Elsner à su faire passer son message et ses joueurs se sont libérés pour offrir une belle démonstration collective face, il faut le rappeler, à une équipe encore engagée en Ligue des Champions. Malgré une 19eme place à l’issue de cette journée, l’Amiens SC doit persister dans ce sens en conservant cet état d’esprit qui semblait s’être envolé depuis novembre et la cinglante défaite face à Strasbourg.

Une charnière impériale

Si l’Amiens SC a réussi à décrocher un bon point à Lyon, c’est aussi grâce à la performance de sa nouvelle charnière centrale. En effet, l’arrivée de Nicholas Opoku, défenseur rapide et athlétique permet à l’ASC de proposer une charnière ô combien complémentaire en association avec l’habile et le clairvoyant Aurélien Chedjou. Son installation au sein de La défense permet aussi de faire glisser le polyvalent Bakaye Dibassy à gauche ce qui offre beaucoup plus de certitudes dans le domaine défensif.

Cédric QUIGNON (avec l’ensemble de la rédaction)

A lire aussi : 

Serhou Guirassy (Amiens SC) : « Ce point fait du bien »

Luka Elsner (Amiens SC) : « Les garçons peuvent être fiers d’eux »

5 Commentaires

  1. Et maintenant que la Licorne devienne le pire cauchemar de nos adversaires. …Jusqu’a la fin de saison , et plus que jamais, nos joueurs ont besoin de nous , ….soyons le 13 éme Hommes….. qu’à chaque match …..la Licorne s’enflamme…. Qu’A chaque match l’adversaire doit comprendre qu’il est chez Nous, et chez nous il va grave en baver …Nous voulons tous La même chose ……que nos joueurs se donnent fond…..alors ! …. faisons de même…. jusqu’au dernier match ……..Nous allons nous donner À fond ….Dorénavant, En 2020,Chaque soirs de ligue 1, les Phoques de la baies d’Somme entendront les chants de la Licorne.
    You’ll never walk alone.

    • Super tout le groupe en voulait cela donne peu de baume au coeur même si on recule au classement avec un match comme ça comme référence on est plus confiant à condition de réitérer ce genre de match allez Amiens

Laisser un commentaire