Après le huitième nul de la saison décroché à Lyon (0-0), le 11 Amiénois vous livre les flops de la rédaction à l’issue de la 23ème journée de Ligue 1 Conforama.

Un accrochage qui aurait mérité visionnage mais…

Était-ce déjà le tournant de la rencontre ? Nous ne le saurons jamais mais cet accrochage (illicite) du bras de Marcelo sur Serhou Guirassy pourtant idéalement placé sur la première occasion amiénoise n’a pas été sanctionné par Jérôme Miguelgorry ni rappelé par la VAR. Et pour cause, la communication entre cette dernière et l’arbitre de champ était interrompue au moment de l’action avant d’être rapidement rétablie. Un nouveau couac de la VAR qui pour une fois n’a pas fait beaucoup de bruit en terre lyonnaise.

Des opportunités pas toujours bien négociées

Il était difficile d’imaginer cela au coup d’envoi, mais les hommes de Luka Elsner peuvent résolument nourrir quelques regrets après cette rencontre au Groupama Stadium. En effet, l’Amiens SC a eu de vrais temps forts tout au long de la rencontre mais a trop souvent manqué de justesse, de réussite ou de lucidité. Pour autant, l’on n’avait pas vu l’ASC aussi tranchant depuis longtemps et ce nul redonne beaucoup de baume au cœur pour la suite de l’opération maintien.

Pas une bonne opération au classement

C’est le vrai paradoxe d’une soirée pourtant positive sur plan sportif. Mais ce nul, associé à la victoire à domicile de Nîmes face à Dijon, fait glisser l’ASC dans la zone de relégation pour la première fois de la saison. Une situation de plus en plus précaire même si l’ASC garde Dijon en point de mire, à désormais 4 points devant. Il reste beaucoup de matches à jouer (15) mais l’Amiens SC devra vite regoûter à la victoire pour ne pas voir son retard s’accentuer de façon irrémédiable.

Cédric QUIGNON (avec l’ensemble de la rédaction)

A lire aussi : 

Un nul des paradoxes pour l’Amiens SC

Rudi Garcia (Lyon) : « Trop peu sur le plan offensif »

Laisser un commentaire