[J28] Amiens SC – AJ Auxerre : les notes du match

Amiens SC notes

Après un mois de février extrêmement compliqué, les amiénois avaient à coeur de se racheter. Ce mardi soir, il était impératif de marquer et de l’emporter contre Auxerre, pour stopper cette série négative. L’ASC est monté crescendo au fil du match. Sans toutefois réussir à glaner les 3 points tant attendus. Un match nul rassurant au vu des dernières prestations. Le 11 Amiénois dresse le bilan des joueurs pour vous. 

L’homme du match Toulouse – Amiens SC

Adama Diakhaby (6,5) : 

Deuxième match et déjà deuxième fois élu homme du match par la rédaction du 11 Amiénois, d’une courte tête devant un certain Régis Gurtner. Auteur de sa première passe décisive avec un joli centre pour la tête de Lomotey dans la surface de réparation, Adama Diakhaby a été l’accélérateur d’attaque ce soir. Il a essayé de combiner avec Alphonse et Lusamba en première période, mais on a senti un certain manque d’automatismes avec ses coéquipiers débouchant sur de mauvaises passes. Il est monté en puissance dans son match, comme toute l’équipe, s’est fondu dans le jeu et a mieux combiné avec Lusamba, Gomis, Alphonse, Odey et même Opoku. Il nous a a gratifiés de quelques dribbles et aurait pu marquer sur un centre de Coly à la 52eme. Il a également donné un bon ballon de but à Odey, un peu juste. Un très bon match pour cette recrue tardive, mais prometteuse. Sorti et remplacé par un Cheick Timité qui s’est plutôt montré à son avantage.


Un point riche en regrets pour l’Amiens SC

Les notes du 11 Amiénois

Amiens SC Gurtner

Régis Gurtner (6,5) : 

Encore quelques beaux arrêts à se mettre sous la dent pour Régis Gurtner lors de son 201eme match dans les cages amiénoises pendant lequel il a joué son meilleur niveau. Malheureusement, il a été fusillé sur corner par Le Bihan, laissé seul au second poteau à la 12eme minute. Auteur d’un arrêt superbe qui sauve le match nul sur une frappe de Sakhi à la 65eme, il a aussi plutôt bien relancé dans l’ensemble. Un très bon Régis Gurtner ! As always !


Mickaël Alphonse (6) : 

Troisième sur notre podium du jour, Alphonse a été très volontaire dans son engagement et dans ses courses. Au four et au moulin, il a encore une fois été aux 4 coins du terrain : arrière-droit, milieu, ailier, avant-centre. Toutefois il est fautif au marquage sur le but, laissant Le Bihan frapper. S’il a eu quelques difficultés à bien s’entendre en début de rencontre avec Diakhaby (quelques mésententes), il est monté en puissance tout au long du match. En 2eme mi-temps, il était très offensif et a combiné avec Lusamba, Diakhaby, Blin, Gomis et même Opoku. Il aurait même pu apporter la victoire aux siens d’une frappe à la 85eme minute. On a retrouvé le Guadeloupéen volant qu’on apprécie tant. Une valeur sûre !


Nicholas Opoku (5) : 

Encore une fois à la faute au moment de défendre sur le corner, avec un marquage en zone défaillant, il n’a pas pu empêcher le but de Le Bihan. En seconde mi-temps, il est monté d’un cran, défendant plus haut, plus viril et commettant quelques fautes d’engagement. Nicolas Opoku a essayé d’imiter Alphonse et a ainsi voulu devenir le Ghanéen volant. Repartant de son camp, il a souvent traversé le milieu auxerrois en jouant de passes avec ses coéquipiers. Il a souvent prêté main forte à ses attaquants. Il voulait vraiment la victoire ce soir, la Black Star était on fire !

Valentin Gendrey (4,5) : 

Titulaire pour pallier la blessure de Molla Wague, Valentin Gendrey a eu fort à faire ce soir sur la pelouse de la Licorne. Le défenseur aligné avec Lomotey et Opoku dans l’axe aura été mis en difficulté par ses adversaires. Dans la relance, le jeune amiénois n’a pas pris de risques et a été assez efficace, malgré quelques longs ballons qui n’ont pas trouvé preneur. Son pied droit est un atout intéressant pour casser le premier rideau adverse. Avec un petit plus de confiance et de consistance dans son jeu, Valentin Gendrey peut aspirer à une place de titulaire dans les prochaines semaines. Affaire à suivre…

Racine Coly (4,5) : 

Un match défensif en demi-teinte pour le latéral picard. Racine Coly aura alterné le bon, à l’image de son sauvetage in extremis face à l’attaquant adverse. Pourtant à portée de tir de Régis Gurtner, le Sénégalais sauvait les siens. Mais en début de match, ces quelques pertes de balles amenaient le danger sur les cages amiénoises., dont la première frappe du match, par l’intermédiaire de Birama Touré pour les visiteurs. Offensivement, le défenseur aurait pu inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs. A la retombée d’un centre de son homologue du côté droit Alphonse, sa tentative a contraint le portier adverse à une très jolie parade à la 29ème minute. Outre cela, un bon centre déposé sur la tête de Diakhaby, qui n’appuyait pas assez sa reprise de la tête. A cinq minutes du terme, son centre ne trouvait pas preneur, pourtant placé dans une zone dangereuse.

Emmanuel Lomotey (5) : 

L’expression « l’arbre qui cache la forêt » a pris tout son sens ce soir au moment de décrire le match d’Emmanuel Lomotey. Replacé en défense centrale par le coach Oswald Tanchot, l’amiénois n’aura, une énième fois, pas été impérial dans ses interventions. A l’image de sa chandelle inexplicable peu après l’heure de jeu, qui mettait en difficulté son coéquipier Gendrey et offrait une très belle occasion pour l’armada offensive auxerroise. Il a fallu la parade de Régis Gurtner. Seule petite lumière dans la sombre soirée de Lomotey, son but, de la tête sur un excellent centre de Diakhaby. Le joueur arrivé l’été dernier en provenance de la troisième division espagnole, débloque son compteur et permet à Amiens de tenir en respect Auxerre. Son but sauve clairement sa note qui n’aurait pas dépassé la moyenne sans cette éclaircie.

Alexis Blin (5,5) : 

Blin a été fidèle à lui-même dans ce match, puisqu’il a ratissé nombre de ballons au milieu. Il a eu beaucoup de difficultés en première mi-temps avec un Lomotey placé plus bas sur le terrain et laissant beaucoup de place aux milieux et attaquants auxerrois. Il est monté en puissance avec toute l’équipe en jouant plus haut et en revenant dans le jeu. Encore mieux au retour des vestiaires, il a été présent partout, taclant fort et prenant même un coup au contact d’Alphonse : quel engagement ! Puis il a mis encore plus de cœur et a récupéré des ballons tel un un mort de faim. Il a éteint le milie auxerrois. Il a aussi tenté sa chance sur une passe de Diakhaby. Pas très loin du podium Alexis !

Iron Gomis (5) : 

Sa pugnacité n’est un secret pour personne. Iron Gomis n’est jamais avare d’efforts. Relancé par son coach après un match sur le banc face à Sochaux, et seulement 17 minutes de jeu face à Toulouse, le milieu amiénois a répondu présent. Dans l’intensité et l’impact, il aura fait du bien dans ce milieu de terrain. Remplacé à la 83ème minute par Lachuer, l’amiénois sort un match plus que correct. Encourageant pour la suite.

Arnaud Lusamba (5,5) : 

Le milieu picard est monté en puissance, à l’image de son équipe, pendant la rencontre. Sa première mi-temps ne restera pas dans les annales. Imprécis et trop provocateur, son retour aux fondamentaux fût bénéfique pour les siens. Il aurait pu délivrer une belle passe décisive pour son coéquipier Odey, mais ce dernier n’a pas réussi à contrôler le ballon pour se placer en bonne position. Extrêmement généreux dans les efforts défensifs, notamment en fin de rencontre où il aura permis à Amiens de tenir ce résultat, Arnaud Lusamba a simplifié son jeu. Un changement qui s’est ressenti dans l’animation de l’équipe.

Stephen Odey (4) : 

Il aurait pu être l’un des héros du match… s’il avait été plus juste dans le dernier geste. Il a souvent manqué peu de choses à l’attaquant ghanéen, mais il n’a jamais réussi à faire la différence. Pourtant, il a été l’auteur d’une belle reprise lors du petit temps fort amiénois de la première période avant le but de Lomotey, il s’est montré disponible pour ses coéquipiers. Il a aussi placé une belle tête sur un centre d’Alphonse. Enfin, il a repris un très bon centre de Diakhaby à quelques mètres du but, mais le ballon n’est jamais entré dans les cages de Donovan. Remplacé par Ouattara à la 75eme, il n’aura vraiment pas eu de réussite dans son match. A revoir malgré tout.

Oswald Tanchot (5) : 

L’entraîneur picard avait décidé de changer son schéma de jeu en début de match, avec une défense à 3 avec Emmanuel Lomotey aux côtés de Gendrey et Opoku. Mal lui en a pris car les Auxerrois ont fait la loi au milieu, multipliant les occasions, les passes, disposant d’une maîtrise totale sur le jeu. Puis les pistons se sont réveillés, les milieux ont davantage pressé et les attaquants les ont accompagnés. L’Amiens SC a donc fait la loi pendant une heure de jeu, ce qui était peu probable après le premier quart d’heure.

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Déçu de ne pas prendre les trois points mais… »

Le match (6) : 

Une bonne note pour ce match de Ligue 2 BKT. Il faut dire que nous avons assisté à une belle opposition entre 2 équipes qui ont alterné le bon et le moins bon. Deux équipes qui ont proposé du jeu, de l’attaque, de l’engagement, bref tout ce qui nous intéresse dans le football. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on a craint l’issue de ce match après les 20 premières minutes de domination auxerroise. Puis les Amiénois se sont réveillés et ont voulu tout renverser, en pressant plus haut, en jouant plus physique, en mettant la pression aux visiteurs. Et ils ont continué comme cela pendant toute la rencontre, ne laissant que peu d’occasions à l’AJA. Un très bon match pour nos Amiénois qui auraient pu l’emporter. A un but près.

Auxerre (5) :

On attendait une AJA  sûre de ses forces, malgré ses dernières contre-performances. Et c’est ce que l’on a vu pendant 20 belles minutes. Un véritable récital des joueurs bourguignons. Presque trop parfait ! Et badaboum, les Amiénois sont revenus dans le match alors qu’on ne les attendait plus ! Et Auxerre a subi pendant toute la rencontre. Un bon point pour des Auxerrois qui réussissent toujours très bien à la Licorne. Une bien mauvaise habitude !

Jean-Marc Furlan (Auxerre) : « L’objectif premier est atteint »

L’arbitre (7) :

Monsieur Lissourgue a vécu une soirée plutôt tranquille à la Licorne. Seul fait marquant, il a distillé son 60ème carton de la saison. Un carton jaune à l’encontre de…. Nicholas Opoku, habitué à recevoir ce genre de récompense, son 7ème de la saison. Point positif, il aura eu la présence d’esprit de laisser jouer un maximum. En dehors de cela, un match plus que correct pour cet arbitre. Ce qui lui vaut un bon 7 de la part de notre rédaction.

Victor DEMARCY (avec J.L, R.P, M.G, V.R et C.Q)

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Nicolas C
Nicolas C
1 mois il y a

Oui nous avons enfin pesé sur un match en maintenant une certaine pression.
Et nous n’avons toujours pas trouvé la pointe idéale. Cette fois ci nous avons eu des occasions mais nous manquons cruellement de réalisme

supp-asc-nord
supp-asc-nord
1 mois il y a

Il y a eu du mieux dans ce match. Il a manqué juste un but pour valider le coup de rein donné. On a asphyxié l’AJA, c’est incroyable. On va manger Clermont la prochaine fois…

FUrlan-Auxerre

Jean-Marc Furlan (Auxerre) : « L’objectif premier est atteint »

Amiens SC Gendrey

Valentin Gendrey (Amiens SC) : « Il y a beaucoup de regrets »