[J29] Clermont – Amiens SC : les notes du match

Amiens SC notes

Trois jours seulement après un retour à la compétition et une petite victoire face à Rodez, l’Amiens SC était attendu en Auvergne, pour affronter l’un des prétendants à la montée en Ligue 1. Et au milieu des volcans, les Amiénois sont retombés sur terre puisqu’ils ont pris une leçon… et 3 buts. Le 11 Amiénois dresse le bilan des joueurs pour vous. 

L’homme du match Clermont – Amiens SC

Arnaud Lusamba (5,5) : 

S’il est un homme qui a fait son match et qui n’a jamais abdiqué, c’est bien Arnaud Lusamba. Toujours très agile ballon au pied, il a beaucoup dribblé, beaucoup combiné avec les milieux et les offensifs, mais le manque de réussite de ses coéquipiers l’a parfois desservi. Il a été comme toujours été au four et au moulin, pressant de façon incessante sur toute la largeur du terrain depuis les 16 mètres adverses jusqu’aux 6 mètres de Régis Gurtner. Ses corners ont souvent apporté du danger en première période. Il a été très fort. Il a été une véritable mobylette, comme l’était Antoine Buron lorsqu’il évoluait à la Licorne.

L’Amiens SC rechute lourdement !

Les notes du 11 Amiénois

 

Régis Gurtner (4) : 

Le match de notre gardien préféré a très mal débuté avec un but encaissé au premier poteau sur un tir de Dossou dès la 8e minute. Il a redressé la barre avec une magnifique sortie kamikaze sur le même Dossou à la demi-heure de jeu. Juste avant la pause, le natif de Saverne s’est fait très peur en loupant sa sortie face à un Bayo qui n’a pas réussi à pousser le ballon au fond. Pris à défaut à deux reprises en contre par la suite, il n’aura pas été aidé par sa défense. Enfin, ses relances au pied n’ont pas toujours trouvé preneur. Un match à oublier. Objectif : un clean sheet à Chambly ce weekend !

Mickaël Alphonse (4,5) : 

Bis repetita pour le piston amiénois à Clermont. Comme contre Rodez, on n’a pas vu Alphonse se projeter comme à son habitude. Sûrement frustré par le manque d’espace sur son couloir, il tente une percée individuelle mais se fait subtiliser le ballon assez facilement au milieu de la défense clermontoise. Il a été replacé à gauche après la sortie de R. Coly, sans plus de réussite.

Nathan Monzango (3,5) : 

Nathan Monzango n’avait pas débuté dans le onze depuis plus de deux mois et le manque de rythme explique sa petite prestation du soir. Le défenseur de 19 ans a laissé Dossou partir dans son dos dès la 7e minute pour le laisser inscrire son 11e but de la saison. En manque de repères dans cette défense à trois, il a manqué d’impact pour déjouer les offensives adverses. Comme ses deux partenaires du soir, ses relances n’ont pas toujours été justes. Il laisse sa place à Tokpa à 15 minutes du terme.

Molla Wagué (4) : 

Molla Wague a souffert de son manque de vitesse ce soir face à la vivacité des attaquants clermontois. On l’a senti en difficulté lorsqu’il lui a fallu défendre dans la profondeur, à l’image de son match contre Rodez dimanche. Hésitant et pas toujours bien placé, le défenseur a été trop attentiste sur les deuxième et troisième buts des locaux. Orphelin de son coéquipier habituel Nicholas Opoku, le Malien n’a pu empêcher la débâcle amiénoise en terre auvergnate.

Racine Coly (4) : 

Dans son rôle de piston gauche, Racine Coly a commencé son match sur les chapeaux de roue, manquant de peu un centre venu de la droite dès la 2e minute. Il a poursuivi ses montées à toute vitesse et a lancé Diakhaby qui a vu son tir être détourné par Desmas à la demi-heure de jeu. Malgré sa bonne volonté, il n’a pas réussi à être très dangereux et ses centres n’ont jamais trouvé preneur, la faute à une défense bien placée.

Valentin Gendrey (3,5) : 

Replacé à droite de la défense pour pallier l’absence d’Opoku, Valentin Gendrey a vécu une soirée délicate. Sur l’un de ses premiers ballons de relance en position haute, il offre la possibilité aux attaquants adverses de se mettre en évidence en perdant un ballon qui a permis aux Clermontois d’ouvrir le score. Un dérapage incontrôlé qui a coûté cher et qui explique qu’il n’obtient pas la moyenne. Un match à oublier pour le jeune picard. Comme toute l’arrière-garde.

Alexis Blin (5,5) : 

Tout comme Arnaud Lusamba, Alexis Blin avait du carburant dans son moteur. Si bien qu’il a fini sur la réserve tant il s’est démené au pressing, surtout en première période. Il a une nouvelle fois ratissé bon nombre de ballons au milieu, est allé au contact et a même combiné avec les offensifs et les pistons. Il aura été l’un des tauliers de l’équipe. Remplacé par Lachuer à un quart d’heure de la fin. Le moteur était en surchauffe et devra refroidir d’ici samedi.

Iron Gomis (5) :

Iron Gomis retrouvait sa place de titulaire dans la composition d’équipe de Romain Poyet après s’être assis sur le banc lors de la rencontre face à Rodez, dimanche. Il n’a pas toujours su bien se placer,  s’est montré très offensif, il a laissé de l’espace dans son dos ce qui a engendré des vagues adverses sur les cages amiénoises. Tout comme ses coéquipiers, Iron Gomis n’a pas su trouver la passe qui aurait pu faire basculer les choses. Mais dans l’envie et les courses il est toujours là, le milieu picard répond toujours par l’intensité et l’abnégation. L’ASC doit miser sur un tel joueur pour construire une véritable team.

Iron Gomis (Amiens SC) : « On se prend une petite claque »

Adama Diakhaby (4) : 

S’il a essayé de dribbler et de combiner avec ses milieux et son défenseur volant (Alphonse), il a eu assez peu de réussite dans l’ensemble, malgré une belle technique. Devra retrouver toute sa vivacité au prochain match. Sinon il pourrait sortir de la route et glisser vers le banc.

Cheick Timité (3) : 

Assez peu trouvé, le courageux Cheick a pris pas mal de coups en première période, signe qu’il ne s’est pas ménagé. Il aura été présent dans certaines combinaisons avec Lusamba, Diakhaby, Alphonse, Blin et Gomis, se signalant notamment par un superbe contrôle qui a enrhumé son défenseur en première période. Mais dans l’ensemble, il aura souffert du manque de présence autour de lui dans la surface et des centres qui sont souvent retombés sur les défenseurs auvergnats. Devra faire mieux dans l’Oise samedi.

Romain Poyet (4,5) : 

Romain Poyet était encore sur le banc amiénois pour ce déplacement à Clermont. Sa composition était quasiment la même que celle face à Rodez. Gomis suppléant Yatabaré et Monzango prenant la place d’Opoku. L’équipe a eu de très bonnes intentions, surtout en première mi-temps, pressant régulièrement et combinant plutôt agilement. Les changements ont été nombreux et ont permis de retrouver un peu de vitesse avec Ouattara et surtout Bianchini. Malheureusement, le match était joué en milieu de seconde mi-temps et les Auvergnats étaient trop forts.

Romain Poyet (Amiens SC) : « On a un peu du mal à digérer »

Le match (6) : 

Ce match entre Amiénois et Clermontois a été très plaisant en première mi-temps avec une ouverture du score dès la 8e minute et des occasions des deux côtés, même si Clermont a eu nettement plus d’actions dangereuses. Après le but, les Amiénois ne se sont pas désorganisés et ont plutôt bien combiné en attaque et en contre. Ils n’ont toutefois eu qu’une grosse occasion avec Diakhaby, lancé par Coly. En deuxième mi-temps, les locaux ont été trop forts pour des Picards qui se sont fait prendre en contre par deux fois. Les plus forts l’ont emporté, et de loin.

Clermont (6,5) :

Les Auvergnats étaient décidés à jouer leur meilleur football et ils l’ont plutôt fait en première mi-temps avec une attaque de feu en contre. Leur seule petite faiblesse aura été vue sur le côté droit de la défense où Coly et Diakhaby se sont souvent infiltrés. Par la suite, ils auront profité de deux nouveaux contres pour crucifier des Amiénois vaillants, mais pas assez tranchants. Clermont vainqueur par KO !

Pascal Gastien (Clermont) : « On est tombé sur une belle équipe d’Amiens »

L’arbitre (6,5) :

Monsieur Angoula a réalisé un bon match. Il n’a pas eu de grosses difficultés à diriger cette rencontre qui s’est déroulée dans un bon esprit, malgré de l’engagement des deux côtés. Lorsque les 22 hommes ont essayé de le piéger, il ne s’est pas laissé prendre. Malgré tout, le gardien Régis Gurtner s’est plaint de la faculté des Auvergnats à tomber un peu trop facilement, à son goût.

Josué (avec R.P., V.R., V.D., et C.Q.)

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Clermont Bayo

Mohamed Bayo (Clermont) : « On est bien entré et on marque tôt »

Amiens SC Poyet

Romain Poyet (Amiens SC) : « Je ne crains pas le coup d’arrêt »