Déjà la troisième journée de ligue 1 et l’Amiens SC pourrait compter 6 points en cas de victoire. Pour ce faire, ils devront venir à bout du FC Nantes. Si le match est sur le papier équilibré, les Samariens ne devront pas prendre ce match à la légère. Voici les raisons de croire à un second succès consécutif.

La passe de 10


Avec sa victoire face au LOSC la semaine dernière, Amiens a prolongé sa série d’invincibilité à domicile. Un succès (ou un match nul) face au FC Nantes porterait cette série à 10 rencontres. Les Amiénois sont donc en position de force avant d’aborder ce match. Citadelle imprenable ?

 

Des Nantais sous pression 


Avec une défaite et un match nul, les Nantais n’ont pas démarré le championnat de la meilleure des manières. Christian Gourcuff, le nouvel entraîneur breton, est arrivé tardivement et pourrait rapidement être mis sous pression par son président s’il n’obtient pas de résultats. Aux Amiénois de semer le doute dans les têtes adverses en débutant la rencontre comme ils l’ont fait contre Lille. Début tonitruant ?

 

Un enchaînement productif


Une semaine après avoir reçu le LOSC, l’Amiens SC reçoit une nouvelle fois sur son terrain. Un enchaînement de matches à domicile qui peut permettre aux Picards de prendre 3 points de plus devant son public. Ce dernier devra une nouvelle fois pousser les siens comme il l’a si bien fait la semaine passée. Soutien du public.

 

Une équipe libérée


Après des débuts compliqués à Nice, Amiens a montré de quoi il était capable face à Lille. Le plan de jeu de Luka Elsner semble être assimilé par les joueurs. Jeu de possession, attaques rapides, bloc bas. On a vu toute la panoplie tactique de l’entraîneur amiénois la semaine dernière. Suffisant pour déstabiliser le bloc nantais ?

 

Une efficacité retrouvée


Amiens a marqué au moins une fois durant ses deux derniers matches. Il faut remonter à mars dernier pour trouver pareille statistique. Le retour de Kakuta, l’éclosion d’Akolo et l’efficacité de Guirassy réjouissent les supporters amiénois. Mais surtout, l’animation offensive amiénoise fait peur à ses adversaires. Tout pour l’attaque ?

 

Valentin ROSE

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire