Après la deuxième défaite de la saison de l’Amiens SC face à Nantes (1-2), le 11 Amiénois vous livre les flops de la rédaction pour cette rencontre.

On n’a pas aimé :

Amiens a encore vu rouge

Alors que le nombre de cartons rouges, nouvelles règles obligent, est en expansion depuis le début de la saison, l’Amiens SC en aura connu dans chacun de ses trois premiers matches. Et celui récolté par Bakaye Dibassy samedi face à Nantes ne souffre d’aucune contestation contrairement à celui reçu par Eddy Gnahoré à Nice. Amiens comme lors de la rencontre inaugurale de ce nouvel opus de la Ligue 1 a donc dû une nouvelle fois batailler de longues minutes en infériorité numérique avec deux défaites toutes deux frustrantes à la clé. Dommageable même si les Amiénois ont su profiter face à Lille de l’exclusion de Boubakary Soumaré pour glaner un succès finalement si précieux. On aimerait désormais voir l’ASC de Luka Elsner à 11 contre 11 sur l’intégralité d’une rencontre…

Des latéraux à la peine

Vraie force de l’Amiens SC version 2019 avec Erik Pieters à gauche et Emil Krafth à droite, Amiens s’est montré en difficulté sur ses flancs face à Nantes. En effet, si Haitam Aleesami apporte indéniablement dans le jeu offensif, il a souvent été pris dans son dos face aux Canaris. De plus, il aurait également pu voir rouge après avoir été averti tôt dans le match en continuant les interventions illicites. Sur le coté droit, si Christope Jallet fut encore auteur d’une prestation convaincante pendant les trois premiers quarts de la rencontre, il a semblé finir la rencontre sur les rotules. Pris dans son dos sur le second but nantais, il n’a pu intercepter la passe de Rongier laissant Moses Simon gagner son duel face Régis Gurtner.

Le constat est simple, l’Amiens SC doit se hâter de terminer son mercato pour faire souffler l’international français et permettre à Luka Elsner d’installer sa défense à trois éléments avec l’apport d’au moins un défenseur central supplémentaire.

Une équipe désormais trop joueuse ?

Depuis l’entame de la saison, l’Amiens SC, malgré l’adversité, a su revenir deux fois au score en infériorité numérique. Malheureusement, les hommes de Luka Elsner, coupables d’errements défensifs peut être évitables, ont annihilé tous leurs efforts. Face à Nantes, ils ont semblé vouloir jouer la gagne après une égalisation pourtant inespérée au vu de la physionomie de la rencontre. Fallait-il mettre le bus devant le but de Régis Gurtner et tenter de conserver coûte que coûte le point du nul ? Cela ne semble pas être la philosophie du coach slovène même si le second but nantais est intervenue sur une attaque placée.

Cédric QUIGNON (avec l’ensemble de la rédaction)

À lire aussi :

Régis Gurtner : « On a manqué de lucidité »

Thomas Monconduit : « Difficile de gagner des matches à dix »

Luka Elsner : « Le mercato n’est pas fini »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

3 Commentaires

  1. l equipe n est pas trop joueuse mais bien trop faible defensivement besoin d urgence de lateraux et d »un defenseur central titulaire guano joue sur son talent mais manque de beaucoup de rigueur et de concentration

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here