notes

Au terme d’une première période globalement maîtrisée, l’Amiens SC rejoignait pourtant les vestiaires avec un but de retard sur son adversaire. Scénario identique au retour des vestiaires avec un but rapidement encaissé. Et finalement, le penalty marqué par Mendoza n’aura servi à rien. Dans cette rencontre comptant pour la troisième journée de Ligue 2 BKT, les Amiénois ont donc de nouveau perdu 3 points importants et qui étaient à leur portée. Voici les notes du match attribuées par la rédaction du 11 Amiénois.

Publicité


L’homme du match

Nicholas Opoku (6)

Un roc qui n’a pas souvent été mis en difficulté. Dominateur dans le jeu aérien, il a aussi parfaitement anticipé la profondeur. Il n’est clairement pas fautif sur les buts encaissés. Du très bon Opoku.

Publicité


Les notes du 11 Amiénois

Régis Gurtner (6)

De retour de blessure, Régis a encaissé un but sur lequel il ne pouvait rien dans les derniers instants d’une première mi-temps tranquille pour lui. Idem lors de la seconde période lors de laquelle il a été chercher le ballon dans les filets sans avoir vraiment été mis en danger, hormis sur une frappe qu’il a dévié sur la barre transversale en fin de match.

Publicité


Valentin Gendrey (5)

Volontaire sur son côté droit, le jeune Amiénois a profité de la suspension d’Alphonse pour obtenir une seconde titularisation. Avec de bonnes intentions, il a réussi à se montrer. Malheureusement, souvent trop dur dans ses interventions, il a commis quelques fautes préjudiciables. Remplacé par Emmanuel Lomotey.

Publicité


Nathan Monzango (5,5)

Si ses interventions sont parfois limite, Nathan possède de sérieux atouts pour obtenir du temps de jeu cette saison. Souvent bien placé, il aura bientôt un concurrent de poids en la personne de Molla Wagué.

Adam Lewis (4)

Rarement pris de vitesse défensivement, Adam a de nouveau tenté d’apporter une solution offensive sur son côté gauche. Malheureusement, ses centres n’ont pas toujours été précis et n’ont que très rarement trouvé un partenaire.

Alexis Blin (5)

On a parfois retrouvé Alexis Blin tel qu’on l’adore. De nombreuses interventions en taclant pour récupérer des ballons, même si parfois, il venait lui-même de les perdre. Au terme d’un match bizarre, il n’a pas été dominé par le milieu adverse mais pourtant, c’est bien Paris qui prend les trois points.

Iron Gomis (5,5)

Dans la lignée de ses performances précédentes, Iron confirme et s’affirme. Cependant, il a récupéré beaucoup moins de ballons que lors des deux premières journées. La bonne surprise de ce début de saison du côté amiénois.

Juan Ferney Otero (3)

Comme à son habitude, Juan est volontaire. Mais que de déchets ! Il semble errer sur le terrain comme une âme en peine. Ce qui explique sa sortie à la mi-temps, remplacé par Steven Mendoza.

Steven Mendoza (4,5)

De retour lui aussi dans l’équipe de l’Amiens SC, il a réalisé la même chose que l’an dernier pour son retour en marquant un but pour relancer l’ASC. En effet, il a transformé un penalty en prenant à contre-pied le gardien adverse. Il a tout de même semblé un peu énervé.

Chadrac Akolo (3)

Invisible en première période, Chadrac n’apporte pas grand-chose au jeu de l’Amiens SC. Assez transparent, il n’y a rien à ressortir de sa rencontre. Remplacé par Jayson Papeau.

Cheick Timité (3)

Son association avec Konaté pouvait laisser entrevoir un jeu offensif de meilleure qualité. Et si les deux compères ont beaucoup permuté, ils n’ont jamais vraiment combiné. Remplacé à la mi-temps lui aussi par Stephen Odey.

Stephen Odey (4,5)

Alors qu’il a signé son contrat il y a quelques jours, Luka Elsner a choisi de lui offrir sa première apparition lors de cette rencontre. Et, s’il n’a pas été directement décisif, il obtient tout de même un penalty.

Moussa Konaté (3)

Moussa retrouve la Licorne. Mais pour cette première, il a surtout tenté de jouer dans la profondeur. Sans réussite. En effet, souvent signalé hors-jeu, il n’a jamais été en bonne position. Il perd le ballon qui permet à Paris de doubler la marque. Remplacé par Jack Lahne.

Luka Elsner (4,5) 

Des idées mais pas la réussite escomptée. Voilà comment résumer l’équipe mise en place par Luka Elsner. Avec un manque d’idées offensives, des errements payés cash, le coach amiénois n’a pas trouvé la solution contre une équipe bien en place et avec un plan de jeu minimaliste mais efficace.

Monsieur Baert (Arbitre) (4)

Match correct de sa part même si parfois, surtout du côté parisien, les fautes ne sont sifflées que si le joueur hurle à la mort. Il accorde tout de même un penalty à l’Amiens SC.

Paris FC (5)

Une équipe à l’image de son entraîneur et de ce qu’il a toujours mis en place : solidité défensive, pressing et jeu rapide vers l’avant. Jusqu’ici, cela lui réussit plutôt bien.

Kévin KONRAD (avec R.P., M.G., C.Q., J.L., V.D.)

A lire aussi : 

L’Amiens SC a pris une véritable leçon de réalisme

Ligue 2 : Troyes se relance, Chambly cale

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire