A la veille du cinquième match de la saison, ce samedi à 19 heures contre la Berrichonne de Châteauroux, le 11 Amiénois donne la parole à Thomas Ginesta, journaliste pigiste qui couvre les matches du Pau FC, afin d’en savoir plus sur l’adversaire du jour. Entretien.

Publicité

Comment s’est passée l’intersaison du côté de Pau ?

Tout d’abord, il y a eu les discussions autour du stade, parce qu’il n’y a pas les infrastructures à Pau pour accueillir un club professionnel de Ligue 2. Historiquement, il y a déjà le rugby et le basket, c’est compliqué pour une ville de taille moyenne comme Pau d’avoir trois clubs professionnels. Depuis des années, le Pau FC jouait au stade du Hameau, en doublon avec le rugby. Un stade 1500 places a été construit, en se disant que pour le National ça suffisamment amplement. Or, il y a eu cette montée surprise, ils font donc les travaux de rénovation à Nouste Camp pour que celui-ci soit aux normes de la Ligue 2. En attendant, le club joue au Hameau avec déjà des travaux pour répondre aux cahiers des charges. Ensuite, il y a eu le dossier du coach avec le départ de Bruno Irles et l’arrivée de Didier Tholot qui est un proche du conseiller du président. Au niveau du recrutement, le budget étant l’un des plus faibles du championnat (7,5 millions d’euros), le club a dû piocher parmi les joueurs libres ou miser sur des profils plus expérimentés comme Romain Armand et Anthony Scaramozzino. Même s’ils ont une expérience de la Ligue 2, ils sont plus sur la fin qu’autre chose. Surtout, Pau a perdu Moustapha Name qui fait un gros début de saison avec le Paris FC.

Publicité

Comment jugez-vous ce début de saison ?

Aujourd’hui, l’équipe manque un peu de puissance offensive. Le pire c’est que Pau a quasiment réalisé son meilleur match lors de la première journée à Valenciennes. Certes, ils perdent 3-0 mais il y a eu un carton rouge, mais le contenu était intéressant. Là, plus les journées se suivent, plus on a le sentiment que la peur rattrape un peu les joueurs. Par exemple, Tholot avait débuté avec une défense à 4, là il est déjà passé à 5. Contre Guingamp, samedi dernier, Pau ne perd que sur le score de 1-0 mais il y a deux classes d’écart entre les deux équipes et le score peut facilement être de 2 ou 3-0. Même si le début de saison était assez compliqué, je ne pense pas que les dirigeants tablaient sur un seul point en quatre matches. On n’est qu’à la cinquième journée mais il va falloir commencer à prendre des points.

Publicité

Peut-on dire que le maintien est l’unique objectif du club cette saison ? 

J’étais déjà très inquiet pour le maintien avant le début de saison, je le suis tout autant si ce n’est plus aujourd’hui. Mes craintes se confirment. Quand tu montes, on sait que ce n’est jamais simple, encore plus quand c’est un club qui n’a jamais connu le monde professionnel. Maintenant, si on peut faire une Emmanuel Bourgaud pour décrocher le maintien, on s’en satisfera pleinement.

A quoi va ressembler le match contre Amiens selon vous ? 

Dans le schéma actuel, qu’on présente comme un 3-5-2 mais qui est plutôt un 5-3-2, l’objectif sera de ne pas perdre. La semaine passée, on a commencé à voir les latéraux monter quand on était menés et quand on n’avait rien à perdre. La philosophie devrait être la même sur cette rencontre, avec l’ambition de ne pas perdre. En tout cas, je vois mal Pau être en mesure de prendre des points sur ce match. Je pense qu’Amiens a les moyens de l’emporter 2-0 ou 2-1.

Quel regard portez-vous sur l’Amiens SC ? 

Amiens reste un gros club au sein de ce championnat. Certes il y a eu des départs, certes il y a des incertitudes sur l’effectif, certes le début de saison n’est pas excellent, mais ça reste un club qui a évolué trois saisons en Ligue 1. Il y a quand même une base de joueurs très intéressante. Cela reste un match très compliqué pour Pau.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

[J5] Amiens SC : Composez votre onze pour affronter Pau

[J5] Amiens SC – Pau : Sans Chedjou, avec Wagué et Ciss ?

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire