Panoramic

Pénalisé par un nouveau but encaissé en fin de période, l’Amiens SC a concédé une troisième défaite en six matches, samedi à Caen. Découvrez les flops de la rencontre, sélectionnés par la rédaction du 11 Amiénois.

Publicité


Un troisième match sans marquer

Amiens a beau avoir frappé quinze fois au but à Caen, le relégué a enchaîné un troisième match sans avoir fait trembler les filets adverses. Juan Otero et Stephen Odey poussés sur le banc, Steven Mendoza et Moussa Konaté n’ont pas fait mieux que leurs coéquipiers en Normandie, samedi soir. Pourtant, l’international colombien a tenté sa chance de loin. En vain. Il s’est même offert un duel où il a manqué de promptitude. Depuis son penalty contre le Paris FC (1-2), Amiens cherche désespérément la clé pour faire sauter le verrou adverse. Avec deux buts inscrits depuis le début de saison, l’ASC est la plus mauvaise attaque de Ligue 2 après six journées de championnat.

Publicité


Un nouvel oubli qui coûte cher

Depuis un an, l’Amiens SC a pris la fâcheuse habitude d’encaisser des buts en fin de période. Depuis, le début de saison, les hommes de Luka Elsner puis du tandem Tanchot-Poyet ont ainsi cédé de la sorte au Havre (Monzango (csc), 44e) contre le Paris FC (Lopez, 40e) et donc à Caen (Gioacchini, 42e). Des buts pris au pire des moments, brisant tout le travail accompli au préalable, qui ont déjà coûté six points aux Amiénois depuis le début de saison. L’an dernier, Amiens était déjà l’équipe qui avait laissé filer le plus de points de la sorte en Ligue 1. Malheureusement, la tendance se confirme en ce début de saison.

Publicité


Un banc sans éclats

Disposant de nombreuses options sur le banc, Oswald Tanchot a procédé à cinq changements face à Caen, samedi dernier. Si Amadou Ciss a touché le poteau en fin de rencontre, ne convertissant la meilleure occasion picarde de la rencontre, les autres entrants ne sont pas parvenus à faire la différence, à l’image d’un Cheick Timité en perdition depuis le début de saison. Premier entrant, Stephen Odey n’a pas existé au milieu du tandem Rivierez-Weber. Quant à Adam Lewis et Emmanuel Lomotey, ils n’ont pas forcément eu le temps de jeu nécessaire pour faire basculer la rencontre. Ce qui est sûr, c’est que les entrants n’ont pas apporté grand-chose depuis le début de saison.

Publicité


A lire aussi : 

Amiens SC : Un départ et une rupture de contrat en finalisation

[J6] Caen – Amiens SC : Un léger sursaut

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire