[J9] Amiens SC – Toulouse : Les flops de la rencontre

Alexis Blin Amiens SC
Panoramic

Récompensé lors des deux derniers matches, l’Amiens SC a laissé filer de précieux points face à Toulouse lundi soir. Les Amiénois sont tombés face à meilleur qu’eux mais ne sont pas exempts de tout reproche. Découvrez les flops de la rencontre, sélectionnés par la rédaction du 11 Amiénois.

La suite après cette publicité

Un premier acte catastrophique 

Au cours de la première période, la différence de niveau entre Amiens et son adversaire était flagrante. Avec un pressing efficace, une bonne utilisation du ballon et une projection rapide vers l’avant, les Toulousains ont totalement asphyxié leurs homologues amiénois. Sans un Régis Gurtner des grands soirs, l’addition aurait pu être plus lourde. Totalement pris au milieu de terrain, les Picards ont souffert durant la totalité du premier acte : défense livrée à elle même, milieu de terrain en dedans et attaquants complètement coupés du reste de l’équipe. Paradoxalement, les Amiénois ont tenu le 0-0 jusqu’à la mi-temps.

La suite après cette publicité

Un match sans public

Que cela nous a fait mal au coeur de voir un stade de la Licorne vide. Une première depuis son inauguration en 1999. Est-ce que le résultat aurait été le même avec un public poussant ses joueurs pour égaliser. L’arbitre du match aurait-il pris les mêmes décisions avec un public jouant son rôle de 12e homme ? On respecte bien évidemment les directives ministérielles. On regrette simplement ce contexte si particulier et on a hâte de revoir cette Licorne garnie de ses supporters.

La suite après cette publicité

Une attaque sans flamme 

Une nouvelle fois, l’Amiens SC a manque d’efficacité. Avec près de 14 tentatives tentées pour seulement 4 cadrées, Maxime Dupé a vécu une soirée plutôt tranquille. La faute à une attaque en dessous, manquant de solution et de grinta. Pas une seule élimination réussi en 90 minutes. Le premier débordement réussi est l’oeuvre de Papeau, entré à la 89e minute. Les rares situations créées ont été vendangé par un Juan Otero, esseulé sur le front de l’attaque. Le Colombien, pas adroit face au but, ne pèse pas non plus sur les défenses adverses. Quant à Mendoza, il n’aura pas eu le même impact que face à Sochaux la semaine dernière.

La suite après cette publicité

Valentin ROSE

À lire aussi :

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Insuffisant sur le plan technique »

Molla Wagué (Amiens SC) : « On a été dans la réaction, c’est dommage »

Laisser un commentaire