[J9] Amiens SC – Toulouse : les notes du match

notes

Pour son premier match dans un stade Crédit Agricole La Licorne complètement vide, l’Amiens SC souhaitait poursuivre sa belle série. Au terme d’une première période assez terne, rien ne laissait supposer que les Amiénois prendraient les trois points. Et finalement, pour ce match comptant pour la neuvième journée de Ligue 2 BKT, les locaux se sont inclinés alors qu’ils évoluaient en infériorité numérique . Voici les notes du match attribuées par la rédaction du 11 Amiénois.

La suite après cette publicité

L’homme du match

Régis Gurtner (6,5)

Une première parade acrobatique, un ballon qui frôle son poteau. Régis avait les Dieux avec lui lors de la première période. Après la pause, il n’a rien pu faire sur le corner en deux temps qui file vers ses filets mais a dans l’ensemble maintenu son équipe dans la rencontre.

La suite après cette publicité

Les notes du 11 Amiénois

Mickaël Alphonse (5)

Souvent pris dans son dos par les Toulousains, Mickaël a dû beaucoup défendre lors de la première mi-temps. De ce fait, on l’a beaucoup moins vu aux avant-postes. Remplacé par Jayson Papeau.

La suite après cette publicité

Nicholas Opoku (5)

Toujours juste dans ses interventions, il a tout de même offert une petite frayeur à son gardien avec une passe mal ajustée. Malgré tout, le défenseur amiénois confirme ses bonnes dispositions.

La suite après cette publicité

Molla Wagué (5,5)

Si la vitesse des ailiers adverses a fait mal à Amiens, l’avant-centre a bien été muselé par le duo Wagué-Opoku. Un peu laxiste sur les coups de pied arrêtés toulousains. Mais sur ceux en faveur d’Amiens, il a utilisé son grand gabarit pour essayer de réduire la marque.

Sanasi Sy (4)

Alors que l’arrivée du Red Adam Lewis ne lui laissait que peu de chances de jouer, Sanasi s’impose progressivement comme le titulaire indiscutable. Et il rend cette confiance à son entraîneur en réalisant de bonnes prestations. Pourtant, face aux Toulousains, il n’a pas été aussi inspiré. Remplacé par le jeune Anglais.

Alexis Blin (non-noté)

Une revanche à prendre ! Ce slogan colle à la peau d’Alexis dès lors qu’il retrouve son club formateur. Malheureusement, la vitesse de transmission et la technique des milieux de terrain toulousains ont mis en avant les carences du capitaine amiénois. Il commet l’irréparable en début de seconde période avec un tacle dangereux synonyme de carton rouge.

Arnaud Lusamba (6)

Ses contrôles de balle ont souvent fait la différence. Il ne manque pas d’envie de réussir et aura besoin d’un peu de temps pour s’adapter à sa nouvelle équipe. Il a ajouté un bon repli défensif en fin de rencontre. Une première titularisation pleine de promesses.

Iron Gomis (4)

Il a parfois été la rampe de lancement des actions amiénoises. Cependant, aucune n’a été menée à son terme. Remplacé par Florian Bianchini.

Steven Mendoza (4)

Concrètement, il a été assez loin de sa performance de la semaine passée durant laquelle il a été le plus en jambe. Repositionné dans l’axe, il n’a pas trouvé d’espace pour être plus dangereux.

Amadou Ciss (4)

Homme du match la semaine passée, il a été bien trop excentré pour être dangereux durant la majorité du match. Il aurait pu convertir un centre de Papeau en fin de match.

Juan Ferney Otero (3)

Difficile de le juger compte tenu du peu de ballons que Juan a touchés. Il obtient tout de même une belle occasion. Remplacé par Cheick Timité un peu énervé.

Oswald Tanchot  (4,5) 

Malgré de bonnes idées, le coach amiénois n’a pas trouvé la solution pour embêter le Téfécé. Il n’a pas été aidé par le carton rouge de son capitaine.

Monsieur Perreau-Niel (Arbitre) (4)

En voyant ce nom, certains s’attendaient à des décisions incompréhensibles. Si ce ne fut pas totalement le cas, il a tout de même eu le temps de sortir un carton rouge direct. Par contre, pour voir les mains adverses dans la surface, c’est plus compliqué.

Toulouse FC (6)

Une équipe qui a bien joué et qui fera partie des favoris cette saison. Bien aidés par un réalisme à toute épreuve.

Kévin KONRAD (avec J.L., M.G., R.P., V.R. et V.D.)

A lire aussi : 

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Un coup d’arrêt »

Patrice Garande (Toulouse) : « On déjoue un peu en supériorité numérique »

Laisser un commentaire