Jayson Papeau Amiens SC

Très déçu après le piteux match nul de l’Amiens SC face à Pau (0-0), Jayson Papeau était aussi touché par les manifestations de dépit du public, qui a d’abord sifflé son équipe à la mi-temps puis réclamé la tête de l’entraîneur et du directeur sportif. Selon le milieu de terrain offensif, les supporters se trompent d’approche. Explications. 

Publicité


Le public doit soutenir l’équipe

« Je n’ai pas envie de dire qu’il nous faut du temps, parce que ça fait longtemps qu’on dit ça. On descend peut-être de Ligue 1 mais il y a peu de joueurs qui ont joué en Ligue 1. On ne va pas se cacher derrière ça, c’est triste d’être à cette position mais il ne faut pas tirer la sonnette d’alarme tout de suite. On a cinq points en cinq matches, c’est normal que les supporters soient frustrés. Après, il ne faut pas les écouter, on a besoin de supporters qui supportent, qui sont derrière nous. Aujourd’hui, ils sont derrière certains joueurs, pas d’autres. Un joueur qui rate son match, c’est encore plus frustrant quand le public le hue. Ce n’est pas la bonne solution de nous huer. 100% du stade et des spectateurs doivent encourager tout le monde, qu’il fasse un match moyen, un mauvais match, même s’il marque contre son camp, il doit sentir que le public le pousse. Pareil pour le coach, il fait son boulot, il faut arrêter de crier au scandale le concernant. Ce sont les joueurs sur le terrain, c’est à nous que revient la responsabilité. »

Publicité


Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Adam Lewis (Amiens SC) : « Les gens doivent nous donner du temps »

Luka Elsner (Amiens SC) : « Je ne vais pas abandonner »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Vdm
Vdm
25 jours il y a

Il faut boycotté le prochain match personne au stade

jean-jean
jean-jean
25 jours il y a

Mais il a raison ce petit quand vous allez au Cinéma,vous choisissez le film et dans la salle vous ne criez pas au scandale…La c’est pareil ARRETEZ DE CRIER AU SCANDALE SUPPORTE VOTRE EQUIPE

Samarobriva
Samarobriva
25 jours il y a

Papeau vient de N2, a fait quelques marches à Chambly et doit prendre de l’expérience avec des joueurs aguerris à la L2. Il ne peut assumer les tristes résultats de lASC à lui seul. La responsabilité en revient à l’équipe dirigeante qui a abusé du recours devant le Conseil d’état pour cacher une politique sportive désastreuse symbolisée par le départ de Pelissier. Le miracle ne pouvait pas durer et nous revenons à la réalité de ce qu’est l’ASC. Il faut surtout construire et arrêter de se dire que ce sont des joueurs étrangers sans expérience du championnat français qui vont faire remonter à Amiens avec un vestiaire qui ne comprend pas un mot de français. C’est ce que demandait Pelissier ! La seule vraie réussite, c’est Guirassy formé à Laval et passé par Lille sans oublier Pieters et krafth côté prêts. On se posait la question pour la L1 mais Otero n’a malheureusement même le niveau L2. Et on oublie les Akalo and Co…c’est une vraie politique sportive qu’il faut remette en place, pas une succession de “coups”.

TELLIER JEAN-JACQUES
26 jours il y a

Quand on est pas foutu de gagner un match devant un promu de National avec un maigre budget entraînant un faible recrutement: C’est que les joueurs de l’ASC, et les Dirigeants manquent de conscience professionnelle et sont malhonnêtes envers les Supporters. Il est déjà trop tard pour envisager un classement en milieu de tableau et il va falloir travailler encore avec ces incapables pour éviter la relégation en National.

Marc d
Marc d
26 jours il y a

Bla bla. On veux des joueurs qui mouille le maillot. Souvenez vous des braqueurs

jul
jul
26 jours il y a

La solution c est de boycotter plus personne en tribune

Nicolas C
Nicolas C
26 jours il y a

Oui bien sûr
sauf que ça va faire un an qu’on supporte des matches insipides
Donc il y a un moment où ça suffit.
Et on vient au stade pour voir du spectacle, des buts, de l’envie…et on ne voit rien de cela
Donc ras le bol