Amiens SC Jayson Papeau

Elément offensif le plus actif durant la rencontre, Jayson Papeau n’est pourtant pas parvenu à empêcher l’Amiens SC de concéder un exaspérant match nul contre Pau (0-0), samedi soir. Selon lui, tout n’est qu’une question de cohésion et d’automatismes. Entretien.

Publicité


On vous imagine forcément déçu de ce 0-0. Expliquez-vous ce résultat par un simple manque de confiance ?

Bien sûr, parce que le plus important c’est le collectif et on n’a pas ramené les trois points. On méritait mieux mais on manque d’efficacité. Ca va se peaufiner avec le temps. Je ne pense pas que ce soit une question de confiance, mais plus de temps pour trouver les affinités. Ca fait trois semaines que des joueurs arrivent ou partent, que le groupe change et c’est plus une question de cohésion que de manque de confiance.

Publicité


On a senti le doute s’installer au fur et à mesure de la partie et on vous a vus commencer à reculer…

Je ne dirais pas du doute mais plus du stress parce qu’on arrivait à un moment du match où l’on savait que l’on méritait mieux mais on avait peur de prendre le risque qui aurait pu gâcher une action importante. C’est le stress de perdre le ballon et la tergiversation.

Publicité


Vous parlez de « mériter mieux », pourtant les meilleures occasions sont paloises…

C’est vrai qu’ils ont deux grosses occasions. Je dis qu’on mérite mieux parce que dans l’utilisation du ballon et dans le schéma de jeu, je trouve qu’on a été au-dessus. Je trouve qu’ils ont bien défendu malgré tout parce qu’on n’a pas eu énormément de situations. On a eu la possession, ce qui s’explique avec leur bloc bas. On méritait mieux parce qu’en terme de projet de jeu, on était au-dessus mais si à la fin on perd 1-0, on ne peut rien dire parce que les situations franches sont de leur côté, pas du nôtre.

Publicité


Un sentiment d’impuissance semble se dégager du secteur offensif…

Pour moi, c’est le stress qui fait ça. Je n’ai pas envie de dire qu’il nous faut du temps parce que ça fait longtemps que l’on dit ça mais ça va se peaufiner. Je trouve qu’on a eu de belles séquences de jeu alors que dans certains matches, on avait peu de choses concrètes comme des remises, des jeux sur le côté. On n’a pas réussi à le faire tout le match et c’est ça qui est difficile. Quand la tendance va s’inverser, je pense que ce sera bon.

Est-ce décevant de voir Amiens, un relégué, à cette place après cinq journées ?

Bien sûr ! On descend certes de Ligue 1 mais il y a peu de joueurs qui y ont joué. Personnellement, je ne sais même pas si j’ai 400 minutes en pro. On ne va pas se cacher derrière ça non plus. C’est triste d’être à cette position mais c’est le jeu et ça ne fait que cinq matches. On ne va pas tirer la sonnette d’alarme tout de suite. Si on gagne les cinq prochains matches, on va oublier les cinq premiers. Je suis focalisé sur la suite, ce qui est passé est passé.

A titre personnel, comment jugez-vous votre début de saison ?

Je m’entends bien avec tout le monde et je n’ai pas peur de dire quoi que ce soit à qui que ce soit. Il n’y a jamais de problème avec moi. J’aime bien ce petit lien de parler avec les joueurs, peu importe qui c’est, mais je ne pourrais pas me définir comme un leader à l’heure actuelle.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Luka Elsner (Amiens SC) : « Un défaut de gestion de ce genre de match »

Adam Lewis (Amiens SC) : « Les gens doivent nous donner du temps »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Marc d
Marc d
23 jours il y a

Papeau attention a la grosse tête