Jean-Paul Lucas



Coach pour la deuxième saison consécutive de l’AC Amiens (b), Jean-Paul Lucas veut du changement dans l’effectif afin de connaître une saison bien moins difficile et d’alimenter en qualité le groupe de National 3. Entretien.

Annonces

Jean-Paul Lucas, où en est le recrutement pour l’équipe réserve de l’AC Amiens ?

L’effectif est au complet puisqu’on forme un groupe d’une trentaine de joueurs à l’entraînement pour les équipes B et C. Il faudra aussi composer avec les descentes du groupe de National 3 qui est assez étoffé. La politique du club reste de former des jeunes pour qu’ils puissent être ensuite intégré par Azouz Hamdane. Dans cette optique on a tous les meilleurs joueurs qui ont entre dix-huit et vingt-deux ans pour étoffer l’effectif pour le Régional 2. Les arrivants ont le profil pour adhérer au projet du club, c’est important, et ils veulent se relancer. C’est important pour eux comme pour nous d’avoir des joueurs motivés et qui ont envie de progresser pour peut-être intégrer le groupe N3 à l’avenir comme on a pu le faire l’an passé. On a pris des jeunes en devenir en espérant les faire monter.

Annonces

Il faudra réussir à faire mieux que la difficile saison 2019/2020…

J’ai récupéré un groupe où je connaissais quasiment personne et avec des joueurs très moyens. J’avais parfois quarante joueurs à l’entraînement. Cette année on est reparti sur d’autres bases, on s’est séparés de pas mal de joueurs pour enfin construire un effectif qui ressemble au club. On ne pouvait pas se permettre de garder des joueurs qui n’avaient pas le niveau. Le projet du club c’est d’avoir les meilleurs jeunes du coin pour les former ou les relancer pour qu’ils soient amenés à jouer en R2 dans un premier temps puis ensuite en N3. L’an dernier, le niveau d’ensemble était assez faible. L’équipe était bien structurée mais il n’y avait rien d’extraordinaire. C’est à nous de construire et de faire une bonne préparation. L’an dernier, les joueurs étaient à la rue physiquement, il n’y avait rien de fait sur la préparation. Ce n’était pas évident. On repart sur de nouvelles bases, ce sera carré, et avec un groupe déterminé de vingt-huit à trente joueurs au maximum. On démarre la préparation le 7 août pour être prêts sur le premier match le 13 septembre. On ne peut pas se permettre d’avoir des joueurs très moyens pour évoluer en National 3.

Annonces

Allez-vous avoir de l’expérience pour encadrer les jeunes ?

Yohane Moreira va faire partie du groupe et est un joueur d’expérience. C’est important qu’il soit là. Yohan Hamadi en sera aussi. On aura beaucoup moins de joueurs mutés également. Judicaël Boizart n’est pas dans notre groupe de travail, ni dans celui d’Azouz parce qu’il devrait partir. A la place, nous aurons le petit jeune de 19 ans qui sera la doublure de Gauthier Banaziak mais jouera en Régional 2 le dimanche pour qu’il puisse avoir des matches dans les jambes tout en continuant à travailler. Il sera opérationnel s’il doit être amené à jouer en N3.

Annonces

Comment se passe votre retour à l’AC Amiens ?

Je n’ai jamais vraiment quitté l’AC Amiens. J’étais entraîneur-adjoint d’Azouz en CFA, ensuite j’ai arrêté une année – celle de la descente – mais j’étais toujours responsable des vétérans. Titi Buengo et l’US Camon m’ont demandé un coup de main parce qu’il préparait son BEF et il fallait un tuteur. Il m’a demandé de l’aider à mettre en place les séances et un projet cohérent parce que c’était un peu compliqué là-bas, il y avait tout et n’importe quoi. J’étais son tuteur et je l’ai aidé dans sa formation. Je pense lui avoir été utile dans la mise en place de séances et la gestion d’un groupe séniors. Ensuite je voulais arrêter parce que je travaille toujours au recrutement du RC Lens et ma priorité c’est le recrutement pas entraîneur d’une équipe. Ca ne me dérange pas, je veux bien rendre service au club, mais ce n’est pas mon objectif premier. Je travaille pour un club professionnel, je prends du plaisir dans ce que je fais, c’est quelque chose qui me tient à coeur et que j’apprécie beaucoup. Azouz m’a demandé parce que Benoit partait et il fallait un BEF pour entraîner une équipe de R2, et par chez nous on n’a pas beaucoup de diplômés, malheureusement. J’ai accepté parce que je suis au club depuis plus de dix ans et on travaille depuis longtemps sur ce projet avec Azouz.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Le programme de reprise :

Vendredi 7 août : Reprise de l’entraînement

21 août : La Montoye (R3)

26 août : RC Amiens (R3) à Moulonguet

29 août : SC Abbeville (R1) à Abbeville

30 août : US Camon (b) (D1)

2 septembre : Amiens RIF (D1)

5 septembre : Beauvais (b) (R2)

A lire aussi :

National 3 : L’AC Amiens jouera la saison prochaine à Moulonguet !

Régional 2 : Découvrez le calendrier de l’Amiens Portugais et de l’AC Amiens (b)

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments