Jean-Paul Lucas

Ancien défenseur du club et actuel secrétaire de l’Amicale des anciens joueurs de l’Amiens SC, Jean-Paul Lucas a envie de croire en un nouveau maintien en Ligue 1, même si le mercato demeure un véritable sujet d’inquiétude.

Un projet risqué

Habituel consultant du 11 Amiénois, Jean-Paul Lucas a répondu à nos confrères de So Foot dans le cadre de leur vague de présentation des vingt clubs de Ligue 1 Conforama. Et selon lui, « la Ligue 1 [qui] a déjà permis au club de se structurer, notamment au niveau de son centre de formation » est vitale pour le projet de développement du club. « Il faut impérativement réussir à se maintenir encore une saison, pour pouvoir passer un cap grâce à la manne financière des nouveaux droits télés, ajoute l’actuel responsable du pôle formation de l’US Camon. En sont-ils capables ? Je pense qu’ils l’ont montré depuis deux ans, même si chaque année on frôle la descente. » 

Treizième pour son premier exercice, quinzième l’an dernier, Amiens fait effectivement office de candidat naturel au maintien. « Il faut rester vigilant, car les équipes qui flirtent avec la zone rouge plusieurs années de suite finissent souvent par descendre, prévient Lucas. J’espère qu’on va pouvoir jouer un peu plus haut que la 17e place, comme Bernard Joannin a dit qu’il s’en contenterait dans la presse. » Encore faut-il que le club picard en ait les moyens. « Pour l’instant, on est un peu léger, surtout avec le départ d’Emil Krafth, poursuit-il. Ça fait un joueur de qualité en moins et un latéral droit de plus à trouver. Ils veulent aussi Kakuta, mais pour ça il faut débourser de l’argent et ce n’est pas trop la politique du club. »

D’autant qu’Amiens pourrait pousser à son paroxysme cette stratégie en laissant partir Moussa Konaté, Saman Ghoddos et peut-être même Bongani Zungu d’ici la fin du mercato estival. « Jusqu’à maintenant ça a porté ses fruits, car le recrutement était bon, mais il faudrait peut-être avoir une politique un peu plus ambitieuse, assure Lucas. Jallet est arrivé, j’espère qu’il pourra nous apporter un plus sur le terrain et dans le vestiaire. Maintenant, on perd des joueurs et je ne vois pas grand-chose arriver, à part des paris, mais il faut quand même des cadres. » Une stratégie d’autant plus risquée qu’Amiens va aborder cette nouvelle saison avec un entraîneur assez inexpérimenté, qui demeure aussi une inconnue pour Jean-Paul Lucas.

Source : So Foot

À lire aussi : 

L’Amiens SC prépare Nice sans Gurtner

Amiens SC : Un pack Lille-Nantes est commercialisé

Laisser un commentaire