Président du Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot a commenté la situation de l’Amiens SC, relégué en Ligue 2 à moins d’une nouvelle suspension de cette décision par le Conseil d’Etat, lors d’une interview accordée au Point. S’il affirme être triste pour Bernard Joannin, il estime que la Ligue a pris les bonnes décisions dans la gestion de la crise induite par la pandémie du Covid-19. 

Triste pour Bernard Joannin…

« J’ai beaucoup d’amitié et de respect pour Bernard Joannin, qui est comme moi un chef d’entreprise. Je l’ai vu descendre avec Amiens en National puis monter en 2017 en Ligue 1. C’était d’ailleurs contre Reims au stade Auguste-Delaune à la 95e minute, il était le premier président d’Amiens à accéder à l’échelon suprême. Je souffre énormément pour lui. C’est légitime qu’il soit triste des décisions qui ont été prises. Si le championnat s’était terminé, Amiens aurait probablement pu se sauver. La situation était un peu différente pour Toulouse, qui était pratiquement en Ligue 2 au moment de l’arrêt. »

…mais solidaires des décisions prises par la Ligue 

« Ceci étant dit, il y a un format de compétition. Malgré ce que pense Bernard Joannin, c’était difficile de passer de 20 à 22 clubs. Je crois qu’il y a un moment, il faut savoir tourner la page, même si c’est douloureux, afin de se concentrer sur l’avenir. Un certain nombre de confrères ont intenté des actions. Cela peut se comprendre. Il y a beaucoup de travail de la part de la Ligue et de ses avocats pour défendre l’intérêt général. […] La LFP a fait son travail et gagné jusqu’ici tous les procès qui ont été faits. Bien sûr, en fonction de sa position, chaque club peut voir les choses différemment. »

Source : Le Point

A lire aussi : 

Bernard Joannin (Amiens SC) : « Nous ne lâcherons pas »

Nathalie Boy de la Tour (LFP) : « La crise a mis en lumière la lourdeur de la gouvernance »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire