Jérôme Crépin (SC Abbeville) : « Cette relégation ne met pas un terme au projet »

IME
Président du SC Abbeville, Jérôme Crépin dresse le bilan de la saison écoulée, marquée par une relégation en Régional 2, et fixe les objectifs pour la prochaine avec un nouvel entraîneur à la tête de l’équipe, Mathieu Valois. Entretien. 

Comment expliquez-vous la relégation d’Abbeville en Régional 2 ? 

On a manqué de régularité et on n’avait tout simplement pas le niveau pour se maintenir en Régional 1. On peut toujours chercher des matches où on aurait pu mieux faire mais sur la durée d’un championnat, on est toujours à notre place. Je pense que le gros coup sur la tête reste la défaite à Hazebrouck alors qu’on était à quatre minutes d’un match nul chez le troisième à ce moment-là. Ensuite, je pense qu’il nous a manqué un peu de gnaque et un supplément d’âme lors des confrontations contre nos concurrents directs. On a perdu trop de points dans ce genre d’affrontement.

Cette relégation marque-t-elle un coup d’arrêt dans votre projet à la tête du SC Abbeville ?

Une relégation n’est jamais drôle, c’est même toujours un échec. Honnêtement, je m’y étais préparé psychologiquement depuis plusieurs semaines. Se maintenir cette année à l’arrachée pour vivre une saison encore plus difficile l’année prochaine, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose. Longueau va monter en se renforçant de manière importante, le niveau sera encore plus important que cette saison. De mon côté, je sais que j’ai la capacité pour repartir dans de bonnes conditions en Régional 2. Je suis persuadé que l’on reviendra. La saison dernière, on a fini quatrième du dernier championnat de Régional 1 Picard en laissant filer beaucoup de points sur la fin. Les joueurs n’ont peut-être pas pris conscience de la difficulté de ce nouveau championnat. Aujourd’hui, on est prévenu, on sait que ce ne sera pas simple en fonction du groupe de Régional 2 dans lequel on se retrouvera.

Quel objectif avez-vous fixé à votre nouvel entraîneur, Mathieu Valois ? 

L’idée est de remonter mais je n’ai pas fixé d’échéance précise à mon entraîneur. On a un jeune groupe qui va encore prendre une année d’expérience supplémentaire. On va continuer à travailler sur nos convictions, qui sont la formation et l’esprit collectif. On a plein de jeunes joueurs qui vont éclore ces prochaines années. On a sans doute besoin de quelques joueurs d’expérience pour les entourer et aller davantage à la bagarre. Après, mon envie est de garder la majorité de ce groupe et de repartir pour une nouvelle année commune ensemble. Cette relégation ne met pas un terme au projet. Je pense qu’il va falloir bâtir une équipe plus solide que celle qu’on avait bâtie il y a quatre ans pour la première remontée en Régional 1.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire