Jordan Lefort : « Faire un meilleur match qu’à l’aller face à Paris »

Jordan Lefort

Resté sur le banc lors de la défaite au Parc des Princes (5-0), le défenseur de l’Amiens SC avait eu le sentiment qu’Amiens avait un peu perdu le fil durant la rencontre. À l’abord du match retour, Jordan Lefort est déterminé à tout donner pour offrir la meilleure opposition possible au Paris Saint-Germain de Kylian Mbappé. 

En tant que défenseur, comment abordez-vous votre prochain match contre le Paris Saint-Germain et notamment Kylian Mbappé qui pourrait être votre adversaire direct…

Je ne sais pas si je jouerai déjà. Après, il faudra absolument faire un meilleur match qu’à l’aller face à Paris et ne pas en prendre cinq. On connait les qualités du Paris Saint-Germain, ce ne sera pas simple mais on doit néanmoins montrer un autre visage. En ce qui concerne Mbappé, en tant que défenseur, c’est toujours difficile de jouer contre un tel joueur mais c’est aussi ce genre d’opposition qui fait progresser.

Qu’est-ce que ça fait d’affronter ce genre de joueur que vous voyez à la télévision et que vous avez sans doute soutenu durant la Coupe du monde…

Pour commencer, j’ai toujours été un grand supporter de Paris. Cela reste donc toujours un match particulier. Paris est une grande équipe européenne, sans dire que c’est un match bonus, on sait que ce n’est pas le genre de match où on joue notre saison. Il faut l’aborder avec beaucoup d’enthousiasme et profiter de l’occasion de jouer contre eux.

Vous évoquiez le match aller, vous aviez peut-être été un peu tendre sur l’ensemble du match…

Quand on aborde un match avec l’envie et qu’on le termine avec le sentiment d’avoir tout donné, on a très peu de regrets. À l’aller, Paris était bien entendu au-dessus de nous, mais je ne suis pas sûr qu’on ait mis tous les ingrédients pour faire le meilleur match possible. On en prend cinq à la fin mais on peut aussi se dire qu’il n’y avait que 2-0 à la mi-temps sur deux coups de pied arrêtés identiques. À nous de faire mieux sur ce match retour !

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire