Conscient que la défaite contre l’Amiens SC (b) s’explique principalement par un déficit mental dans les temps faibles, Kévin Martinez aspire à ce que son équipe gagne en constance et en application sur les prochains matches. Entretien.

Publicité


Comment jugez-vous votre prestation ? 

On fait une bonne entame de match sur les vingt premières minutes. Après on prend ce premier but qui nous fait un peu mal derrière la tête, on n’arrive pas tout de suite à se remobiliser. Après le deuxième but encaissé, c’était un peu difficile de se remettre dedans. En deuxième mi-temps, on a essayé d’aller les chercher, de marquer un premier but rapidement pour essayer de les faire douter un peu. Je pense qu’on a marqué un peu trop tard.

Publicité


Vous avez vraiment semblé perdre pied après le premier but adverse…

L’équipe était vraiment coupée en deux. Autant on était bien soudés sur le premier quart d’heure, autant sur la deuxième partie de la première mi-temps on était absents sur les transitions défensives. Je pense que c’est principalement là que ça a pêché. Derrière, c’était compliqué de repartir vers l’avant.

Publicité


Et vous affichez déjà deux défaites après deux journées…

On affiche déjà deux défaites. Maintenant, ça peut aller vite, on a un premier match à domicile, enfin à Moulonguet, la semaine prochaine avant le creux de la coupe de France. Si on parvient à préserver l’état d’esprit de la deuxième mi-temps, je pense qu’on n’aura pas de souci à se faire pour obtenir un bon résultat.

Publicité

Comment expliquez-vous cette entame difficile ?

Le problème est qu’on a pris quatre buts en deux matches, alors qu’avant la coupure on avait fait de la rigueur défensive un de nos points forts. Il faut qu’on travaille aussi là-dessus. C’est bien de dire qu’on a des actions et qu’on ne les concrétise pas. Pour autant, on a déjà pris quatre buts, cela démontre qu’on n’a pas non plus fait le boulot défensivement.

Il est donc urgent de prendre des points…

C’est vrai que ça va devenir urgent. On a déjà connu un peu la même situation la saison dernière en débutant très très mal. On a su se remettre en question, repartir de l’avant, retravailler et prendre des points rapidement. Ce qui est sûr, c’est que ça passera par notre capacité à faire des efforts collectifs. Les résultats viendront ensuite d’eux-mêmes.

Les absences de Victor Samb, Pierre Slidja et Bamba Diarrassouba peuvent-elles expliquer aussi ces deux premières défaites ? 

Cela n’explique pas tout. Ce sont des titulaires de la saison dernière, ils vont forcément nous faire du bien à leur retour. Pour autant, on n’a pas d’excuse au regard des joueurs sur le terrain, qui ont aussi leur place pour jouer. On vient d’affronter deux très jeunes équipes, qui au final ne nous ont pas forcément mis en difficulté dans le jeu mais qui nous ont posé des soucis sur les phases de transition. On doit vraiment bosser sur cet aspect du jeu si on veut grappiller de points.

Propos recueillis par Adrien ROCHER

A lire aussi : 

Laurent Héloïse (AC Amiens) : « On peut déjà tirer un peu la sonnette d’alarme »

Azouz Hamdane (AC Amiens) : « Le deuxième but nous coûte le match »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments