Alors que l’AC Amiens dispute un tournoi amical à Gonfreville tout au long du week-end, Kévin Martinez, son capitaine, a accepté de tirer un premier bilan après quatre semaines de préparation. Entretien.

Publicité


Le 11 Amiénois : Après un mois de vie commune, comment jugez-vous votre nouveau groupe ?

Jeune, frais, dynamique et investi. Je ressens une véritable envie de travailler et de bien faire les choses. Il y aussi un désir collectif de bien jouer au ballon, tout le monde est à l’écoute du staff. Cela fait aussi du bien d’avoir de jeunes joueurs qui apportent leur fraîcheur et leur insouciance.

Publicité


Kévin Martinez : Avec de nombreux joueurs en provenance du centre de formation de l’Amiens SC…

Cela facilite la mise en place de notre jeu et la création d’automatismes. De nombreux joueurs se connaissent déjà, même ceux qui sont à Amiens Nord depuis deux ou trois ans ont déjà croisé les nouveaux en provenance de l’Amiens SC. On voit depuis le début de la préparation que notre jeu combiné est déjà intéressant, il faut continuer comme cela. On a un tournoi à Gonfreville, ce week-end, où tout le monde aura du temps de jeu. Derrière, on pourra un peu se reposer avant une grosse dernière semaine de préparation en vue de la reprise.

Publicité


Après une saison et demie aux côtés de Bellaïd, vous allez être amené à jouer avec un nouveau coéquipier en défense centrale. Sans doute Arnaud Binet…

On a joué les deux premiers matches avec Arnaud, ça se passe très bien. C’est un petit jeune qui arrive de l’ASC avec l’envie de bien faire. Il y a aussi Maxime (Corain) qui aura son mot à dire et avec qui j’ai joué contre Beauvais. Avec Arnaud, on a un peu le même profil, à savoir bien défendre tout en essayant de ressortir proprement le ballon.

Publicité


Vous avez également hérité du brassard de capitaine. Comment abordez-vous ce nouveau rôle ?

Pour le moment, il n’est pas trop lourd. Même si ce n’est pas forcément dans ma nature, j’essaie de communiquer davantage avec mes coéquipiers. Maintenant, je sais que je dois encore travailler pour pouvoir mieux recadrer l’équipe, refermer le bloc ou encore le faire ressortir plus rapidement. Je sais que ça va venir avec le temps et que ça deviendra naturel.

Avec Pierre Slidja et Mickaël Despois, le club dispose de deux atouts majeurs pour faire trembler les défenses adverses…

Ce sont deux profils différents et complémentaires. Pierre est là pour prendre la profondeur et faire parler sa pointe de vitesse. Quant à Mickaël, c’est plus un joueur qui va venir chercher les ballons et nous aider dans le jeu combiné à deux et à trois. Ce sont de vrais joueurs de ballon qui vont pleinement s’intégrer à notre collectif. Maintenant, il va falloir trouver des associations et espérer que tout le monde soit prêt le plus rapidement possible sur le plan physique.

D’autant que le profil de votre équipe, doté de joueurs à petit gabarit, peut dénoter à ce niveau de la compétition…

Il est certain que l’on va être une équipe qui va vouloir jouer au ballon. Il faudra avoir un sacré coffre athlétique pour y arriver. A la perte de balle, on devra rapidement la récupérer si on veut ne pas souffrir. Au niveau taille, on sera toujours déficitaire mais je pense qu’on a trouvé de bons repères sur les coups de pied arrêtés défensifs. On devra faire le moins de fautes possibles, concéder le moins de corner et profiter aussi de cette potentielle rapidité d’exclusion et vivacité pour faire mal à l’adversaire.

Peut-on véritablement être une équipe qui produit du jeu en N3 ?

C’est la philosophie que l’on a décidé de suivre. Pour monter, il faut être ambitieux et cela signifie jouer au football selon moi. Il est certain que peu d’équipes vont aborder les choses de la sorte, l’AC Amiens doit sortir du lot par le jeu. C’est le meilleur moyen de prendre son destin en main, de se procurer des occasions et de se donner le plus de chances pour jouer le haut de tableau. A nous de trouver les espaces dans le dos des défenseurs avec du jeu combiné et rapide de qualité. Notre salut passe par là.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

L’AC Amiens à Gonfreville tout le week-end 

Comme chaque année, l’AC Amiens dispute le tournoi amical de Gonfreville, le premier week-end du mois d’août. Outre la formation locale, Mantes et la réserve du Havre seront également de la partie. « Face à Beauvais, on a équilibré le temps de jeu par rapport aux précédents matches. À Gonfreville, on va pouvoir donner à tout le monde 1h15 minimum de temps de jeu », précise Azouz Hamdane, l’entraîneur de l’ACA.

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments