La Ligue 2 à 22 a du plomb dans l’aile


Parmi les quatre sujets à l’ordre du jour lors de la prochaine assemblée générale de la Ligue de football professionnel (LFP), le 20 mai prochain, le passage de la Ligue 2 à 22 clubs apparaît de plus en plus illusoire. Pourtant, les acteurs de l’antichambre du football français semblent y être favorables. Explications.

La suite après cette publicité

Le Graët oeuvre en coulisses

Envisagée par le conseil d’administration de la LFP et mis au vote lors de la prochaine AG, le passage à 22 clubs en Ligue 2 ne devrait pas voir le jour. Pourtant, nos confrères du Parisien rapportent que 14 à 15 clubs de Ligue 2 y sont favorables, à commencer par le Paris FC, dont le président ne cesse de plaider pour ce changement. « On va plaider pour qu’on reparte à 22 et qu’éventuellement il y ait un barrage entre le dernier de L2 et le troisième de National », prévient Pierre Ferracci.

La suite après cette publicité

Or, Guingamp, Caen ou bien encore Troyes affichent leur défiance à l’égard de cette idée. Comme en Ligue 1, c’est une question d’argent, plus précisément la réparation des droits TV, qui pose problème aux formations réfractaires. Une position qui rejoint celle de Noël le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF), qui oeuvre en coulisses pour que la Ligue 2 ne change pas de format en s’assurant que le vote sur le sujet n’atteigne pas la majorité.

La suite après cette publicité

Sur ce point, le président de la FFF peut s’estimer assez tranquille. Effectivement, sur les 101 voix de l’AG, 51 seront nécessaires pour passer et faire adopter cette modification. Problème, la Ligue 2 ne dispose que de 35 voix, sachant que les acteurs ne sont déjà pas unanimes sur le sujet, tandis que la Ligue 1 en compte 55. Or, les présidents de l’élite du football français sont contre cette idée, ne souhaitant pas donner espoir à Amiens et Toulouse, qui pourraient sauter sur l’occasion pour réclamer un élargissement à 22 clubs de la Ligue 1.

La suite après cette publicité

Par conséquent, il faudrait un miracle pour que la Ligue 2 se dispute à 22 clubs la saison prochaine. Même pas à l’ordre du jour, l’idée d’un élargissement de la Ligue 1 semble déjà enterrée. Dès lors, Amiens va très certainement devoir gagner son combat devant la justice pour obtenir gain de cause dans son combat pour la Ligue 1 !

Source : Le Parisien

A lire aussi : 

Amiens SC : Bernard Joannin ouvre la porte à Gaël Kakuta

Amiens SC : Prolongation en vue pour Luka Elsner

1 COMMENTAIRE

  1. Le Mans descendrait donc à la différence de but. Bravo la FFF ! Tout ça pour envoyer l’OM et Rennes en Champions League, deux équipes qui changent leurs dirigeants alors qu’ils effectuent leur meilleure saison… C’est d’un ridicule. Après on vient pleurer que les équipes françaises sont ridicules sur la scène européenne, il faudrait déjà commencer par se poser les bonnes questions.

Laisser un commentaire