Saisie par six clubs, dont l’AC Amiens (b), l’ESC Longueau et l’US Camon, la commission régionale d’appel de la Ligue de football des Hauts-de-France a  finalement maintenu les décisions prises en première instance.

Publicité


L’ESC Longueau s’arrête là

Reçus par la Ligue de football des Hauts-de-France, l’AC Amiens (b), l’ESC Longueau et l’US Camon ne se faisaient que peu d’illusions sur l’issue de leur appel. « En y allant, je savais pertinemment qu’ils allaient maintenir leur décision. Sinon, cela voulait dire qu’ils devaient rétrograder deux clubs du Nord, avance Rachid Hamdane, le président de l’AC Amiens. Maintenant, on les a mis en difficulté parce qu’on leur a prouvé que les statuts et règlements de la Ligue doivent être en conformité avec ceux de la Fédération. Or, ce n’est pas le cas et c’est la raison pour laquelle on va faire appel auprès de la Fédération puisque leurs règlements priment dans un tel cas de figure. »

Publicité


Si les dirigeants de l’AC Amiens ont la certitude de faire appel, ce ne sera pas le cas de ceux de Longueau qui souhaitent désormais tourner la page de cet invraisemblable imbroglio. « L’ancien directeur de la Ligue de Picardie avait affirmé qu’il n’y aurait aucun repêchage en cas de relégation administrative en Régional 1. On voulait donc des explications à ce sujet et la Ligue nous les a données, avance René Playe, le président de l’ESC Longueau. Deux clubs du Nord ont ainsi été repêchés, Saint-Omer (ndlr : le plus mauvais dixième) et le Portel (ndlr : le meilleur onzième* au détriment de Longueau). N’étant pas convaincu qu’un appel devant la fédération ne change quelque chose et la reprise étant dans douze jours, on va s’arrêter là et se concentrer sur le sportif. »

Publicité


Appel irrecevable pour l’US Camon

Une attitude que va également adopter l’US Camon mais pour des raisons différentes. Ce cas de figure est similaire à celui de l’ESC Longueau. Relégué sportivement mais candidat à un éventuel repêchage administratif en raison des descentes des réserves de l’AS Beauvais (b) et de l’AC Amiens (b), le club de Christophe Richard a tout simplement vu son recours rejeté par la Ligue des Hauts-de-France, qui le considérait comme « infondé » d’un point de vue juridique. Un coup dur pour l’US Camon. Son président est actuellement à Annecy pour récupérer les derniers morceaux de la tribune amovible achetée aux enchères pour l’Amiens SC. Il réfléchit encore à la possibilité d’un énième recours lors de son retour en Picardie, vendredi.

Publicité


Romain PECHON

* Pour rappel, le statut de meilleur dixième ou meilleur onzième s’effectue à la lecture des rencontres contre les cinq équipes précédant les clubs en question au classement.

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments