Régional 2 : L’AC Amiens (b) a bien préparé son rendez-vous

Victorieux de Montataire au terme d’un match dominé de la tête et des épaules (11-0), l’équipe réserve de l’AC Amiens a montré un beau visage, ce week-end. De bon augure avant une nouvelle rencontre, ce mercredi, en demi-finales de Coupe de la Ligue des Hauts-de-France.

Un manque de réalisme dans le premier acte

Même si le score fleuve encaissé par Montataire témoigne de la différence de niveau entre cette formation reléguée en Régional 3 et l’équipe réserve de l’AC Amiens, Benoît Sturbois préférait ne pas se fier uniquement au résultat. « Je ne suis pas très content de la première mi-temps où l’on ne mène que 2-0 alors qu’au bout de cinq minutes de jeu, cela doit déjà faire 3-0. Ce n’était pas évident de se mettre dans le match dans la mesure où on a vu que Montataire était venu pour jouer, mais sans réelles intentions. Il a fallu pousser une gueulante à la mi-temps pour que les joueurs soient sérieux et qu’ils se remotivent. » Et de quelle manière l’ont-ils fait, avec neuf buts inscrits ! « Je ne pense pas que ce soit l’effet du carton rouge, car on avait déjà la mainmise sur le match, répondait Sturbois. »

Le résumé complet de la nette victoire de l’AC Amiens (b)

En effectuant deux changements très rapidement dans la rencontre, l’entraîneur amiénois voulait surtout éviter une contre performance dans l’optique du maintien. « L’idée était d’avoir les trois points, ils sont maintenant assurés. Le goal-average ne va pas servir à grand chose si ce n’est finir meilleure attaque. Je voudrais dire bravo aux joueurs quand même car ils ont su être sérieux jusqu’au bout alors que généralement, quand on commence à mettre un gros score, on a tendance à ne plus faire les mêmes efforts. On voyait que les joueurs essayaient de marquer, de se donner de bons ballons pour marquer. Enfin, ils ont respecté l’adversaire et c’est déjà important. J’estime qu’ils ont fait un bon match et au-delà du score, ils ont su rester sérieux dans le contenu. »

L’ACA (b) déroule en deuxième période

Maîtrisant la possession du ballon lors de l’intégralité de la rencontre, l’AC Amiens (b) n’a pas souvent été mis en danger par Montataire, voire pas du tout. Les seuls motifs d’énervement de Benoît Sturbois sur son banc ont été, tout d’abord, un carton jaune obtenu par son défenseur central Piotrowski. « Rémy Piotrowski sera suspendu contre Chambly. C’est un titulaire indiscutable de cette équipe et on a besoin de tout le monde pour essayer de bien terminer la saison. J’espère que le maintien sera acquis, car sinon, cela risque de nous poser des difficultés de ne pas avoir Rémy Piotrowski avec nous. »

> Coupe de la Ligue : L’AC Amiens dans le dernier carré !

Puis, deux opportunités de but pour Montataire en l’espace de trois minutes à la suite de deux pertes de ballon sur des situations offensives qui ont permis aux joueurs de Montataire, qui ne défendaient pas, de se montrer dangereux sur la cage de Boizart. « A la mi-temps, j’ai demandé aux latéraux d’être très haut. C’est dommageable car on aurait pu prendre un but alors qu’il ne le fallait pas à dix contre onze surtout. Il faut faire attention à cela car on risque de se faire punir comme ça contre les prochaines équipes si on n’est pas attentifs sur les transitions à la perte. Il faut aller très vite cadrer le porteur du ballon, ce qui n’a pas été fait. »

Au terme d’un match de haute volée de la part de ses joueurs, Benoît Sturbois pensait fortement à son premier entraîneur, André Deparis, disparu subitement le mercredi 15 mai 2019 et souhaitait lui dédier cette victoire exceptionnelle. Figure emblématique du football amiénois, ce « grand homme » restera, à jamais, dans les mémoires et dans les travées du stade Jean Bouin d’Amiens. Remporter la Coupe de la Ligue serait ainsi un beau moyen de lui rendre hommage. 

Jean-Baptiste PLOYART

Laisser un commentaire