Guingamp – Amiens SC : L’En Avant Guingamp fait du surplace

Pour finir cette semaine à trois matches, l’Amiens SC se déplacera chez la lanterne rouge, l’En Avant Guingamp. Depuis le début de saison, les Bretons sont à la peine. Malgré un effectif de qualité, ils ne totalisent que 8 petits points après 16 journées. Présentation des forces de ces Guingampais.

Un recrutement minimaliste

Ne disposant pas de moyens énormes, les Guingampais ont apporté quelques retouches ciblées. Avec l’arrivée de Nolan Roux et Ronny Rodelin, on aurait pu imaginer que l’attaque tournerait à plein régime. Il n’en est rien. Pourtant, l’effectif n’a pas énormément bougé. Seuls départs importants, Grenier, Salibur et Briand manquent à l’équipe.

Départs : Angoua (sans club), Briand Bordeaux), Diallo (Nîmes), Giresse (sans club), Grenier (Rennes), Guivarch (Cholet), Livolant (Châteauroux), Martins Pereira (Lorient), Niakaté (Valenciennes, p.), Salibur (Saint-Etienne) .

Arrivées : Fofana (Amiens), Niakaté (Valenciennes), Rodelin (Caen), Roux (Metz) .

La forme du moment

Guingamp reste sur de nombreuses contre-performances. Sur leurs 5 dernières rencontres, ils ont perdu par 4 fois, et souvent en encaissant de nombreux buts. Pour commencer, une défaite sur un score fleuve à Nantes (0-5), puis une seconde à domicile face à Lyon (2-4). En déplacement à Reims, ils se sont une nouvelle fois inclinés (1-2) avant d’accrocher le point du match nul à domicile face à Nice. Mais, cette semaine, ils sont retombés dans leurs travers malgré des circonstances de match favorables en perdant à Dijon (1-2).

  • Nantes 5 – 0 Guingamp

  • Guingamp 2 – 4 Nîmes (Thuram X2, 1SP)

  • Reims 2 – 1 Guingamp (Thuram SP)

  • Guingamp 0 – 0 Nice

  • Dijon 2 – 1 Guingamp (Coco)

L’entraîneur : Jocelyn Gourvennec

Revenu chez son premier amour après avoir entraîné le club de 2010 à 2016, il vient cette fois-ci en « pompier de service ». Malheureusement, il n’a pas encore permis à son équipe d’engranger les 3 points de la victoire. Mais le jeu s’en est ressenti, avec plus de solidité. Il avait fait un passage loin d’être remarquable à Bordeaux, durant 2 saisons. De plus, il apporte parfois son expertise dans les médias.

 

  • 2010 – 2016 : EA Guingamp (122v, 56n, 94d)
  • 2016 – 2018 : Bordeaux (28v, 19n, 24d)
  • 2018 – Auj. : EA Guingamp (0v, 1n, 2d)

L’En Avant a du mal derrière

Difficile au regard de la situation guingampaise de trouver beaucoup de points forts. On pourrait noter le potentiel offensif (certes inexploité). Un jeune joueur comme Marcus Thuram enchaîne tout de même les bonnes performances. Nicolas Bénezet réussi lui aussi une belle saison. Christophe Kerbrat est quant à lui un défenseur rugueux du championnat.

Malheureusement, pour l’instant, la fébrilité est trop importante pour que les résultats soient au rendez-vous. Peu aidés par un gardien en manque cruel de réussite, les Guingampais ne parviennent à garder leur but inviolé qu’à de très rares occasions. Et quand on sait que l’attaque bafouille, ça devient compliqué de gagner des matches. De plus, l’équipe s’en remet souvent aux coups de pied arrêtés, ce qui montre que le jeu de l’En Avant est loin d’être fluide.

Le joueur à suivre : Guessouma Fofana

On souhaitait mettre en avant (sans mauvais jeu de mot) un joueur qui a laissé de bons souvenirs à l’Amiens SC. Joueur d’une humilité rare dans ce milieu, il a très vite fait l’unanimité dans le vestiaire de l’EAG (comme il l’avait fait à Amiens). Même si sa vitesse est handicapante, il est calme sur le terrain, et n’hésite pas à aller au duel dès qu’il le faut. Il a, par ailleurs, déjà porté le brassard de capitaine de cette équipe, ce qui montre la place qu’il tient dans le vestiaire de l’En Avant. Guess’, soit gentil avec nous. Braqueur un jour, braqueur toujours.

Le Stade : Stade de Roudourou

Nombre de places : 19 033 (capacité commerciale actuelle).

Affluence moyenne 2017 – 2018 : 14 506.

Meilleure Affluence : 19 003 (Guingamp – PSG, Août 2018)

La tâche amiénoise sera d’essayer de maintenir les Guingampais la tête sous l’eau. Mais dans la période actuelle, rien n’est simple du côté des Picards.

Kévin KONRAD

Laisser un commentaire