L’adversaire : Les Aiglons ne se promènent pas

Photo : L'équipe

Après une qualification face au FC Metz obtenue en ayant ménagé de nombreux joueurs, l’Amiens SC se déplace à Nice. Face à une équipe dans le ventre mou du classement, les Amiénois devront prendre au minimum 1 point. Les Aiglons, cette saison, peinent à retrouver un niveau de jeu en adéquation avec les qualités de l’effectif. Présentation de l’équipe niçoise.

Un Mercato niçois perturbé

La première chose à remarquer, c’est que le Mercato niçois a été agité en coulisses. Avec le vrai-faux départ de Mario Balotelli, les dirigeants des Aiglons ont du patienter et ont effectué un recrutement tardif. De plus, avec des pertes importantes, ils ont surtout pu compter sur des retours de prêts. Les départs de Séri, Souquet, Pléa et Le Marchand n’ont pas forcément été compensés.

Départs : Benrahma (Brentford), Le Marchand (Fulham), Lusamba (Bruges), Mendy (Leicester, rp), Pléa (Borussia M’Gladbach), Marlon (FC Barcelone, rp), Séri (Fulham), Souquet (La Gantoise).

Arrivées : Atal (Courtrai), Danilo Barbosa (Braga), Boscagli (Nîmes, rp), Hérelle (Troyes), Maolida (Lyon).

La forme du moment

En comptant la victoire cette semaine en Coupe de la Ligue dans la douleur, l’OGC Nice reste sur une série plus que moyenne. Malgré tout, lors des 5 dernières rencontres, ils ont affronté le PSG et l’OM. Cette série de 5 matches a débuté par une défaite à domicile contre les Parisiens (0-3), puis un match nul à Toulouse (1-1). La réception de l’Olympique de Marseille s’est de nouveau soldée par une défaite (0-1). Les Aiglons se sont ensuite repris à Bordeaux avec une victoire serrée (1-0), puis en Coupe avec une victoire 3-2 face à Auxerre.

  • Nice 0 – 3 Paris Saint-Germain

  • Toulouse 1 – 1 Nice (Srarfi)

  • Nice 0 – 1 Marseille

  • Bordeaux 1 – 0 Nice (Cyprien)

  • Nice 3 – 2 Auxerre (Maolida, Walter X2)

L’entraîneur : Patrick Vieira

Entraîneur des jeunes à Manchester City, il avait décidé de rejoindre le cousin outre-Atlantique du New York City FC. Après avoir imposé son style, reconnu dans toute la MLS et ayant fait des émules, il avait pour objectif de retrouver un challenge en Europe, afin de poursuivre sa progression. L’OGC Nice s’est présenté et il n’a pas hésité. Il était alors le second champion du monde 98 à entraîner en Ligue 1 (Après Deschamps et avant l’arrivée récente d’Henry à Monaco).

  • 2016 – 2018 : New York City FC (40v, 22n, 28d)

  • 2018 – Auj. : OGC Nice (5v, 2n, 5d)

Des Aiglons en manque de repères

Le principal atout de cette équipe est sa défense. Que ce soit son gardien Benitez ou la défense centrale Hérelle / Dante, les espaces sont difficiles à trouver. De plus, le retour au milieu de terrain de Wylan Cyprien est un atout majeur offensivement. Pour finir, lorsqu’il a envie de jouer, Mario Balotelli demeure un danger constant pour les défenses, et la vitesse de Saint-Maximin peut contrecarrer les plans défensifs de nombreux clubs de Ligue 1 Conforama. Mais cette saison, jusqu’alors, l’OGC Nice est loin de ce que pourrait faire une telle équipe.

En effet, avec des départs non-compensés, l’arrivée d’un nouveau coach et le retour tardif de Balotelli, l’équipe n’est pas dans les meilleures dispositions. Un manque cruel de solutions offensives ne leur a permis de ne marquer que 8 buts. Mais ce manque ne concerne pas que l’attaque. Patrick Vieira est obligé de souvent aligner la même équipe et cela pourrait, à terme, entraîner certaines blessures.

Juan Otero favori à la succession de Moussa Konaté

Le joueur à suivre : Christophe Hérelle

Il avait été tout proche de rejoindre l’Amiens SC en Domino’s Ligue 2 et avait finalement opté pour l’ES Troyes AC, les dirigeants Amiénois ne parvenant pas à se mettre d’accord avec l’US Créteil. Après deux très bonnes saisons, il avait cet été l’embarras du choix. Il a finalement fait le choix du cœur, étant originaire de la ville de Nice. Doté d’un excellent timing dans le jeu aérien, il n’en reste pas moins très bon dans les anticipations et possède une jolie pointe de vitesse. Assurément, la défense des Aiglons semble plus sereine en sa présence. Déjà utilisé à 10 reprises cette saison, il est devenu une pierre angulaire de l’équipe type niçoise.

Le Stade : L’Allianz Riviera

Nombre de places : 35 596 (capacité commerciale actuelle).

Affluence moyenne 2017 – 2018 : 22 876.

Meilleure Affluence : Nice – Saint-Etienne, 7 mai 2016, 35 596.

En championnat, les Aiglons sont loin de faire la saison escomptée. C’est notamment le cas à domicile, eux qui restent sur 4 défaites en 5 rencontres. Il serait intéressant pour les Amiénois de profiter de cette relative faiblesse à domicile alors qu’ils n’ont jamais gagné à l’extérieur en championnat.

Kévin KONRAD

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Eddy Gnahoré : « Dans le groupe, on est rassuré »

Ghoddos

Nice-Amiens SC : Deux retours assurés, un cadre incertain