L’adversaire : Les Canaris ont pris leur envol

Ça aurait pu être un match entre deux mal classés. Mais, avec 6 points pris face à Lyon et au PSG, les Canaris ont pris leur envol au classement. Après avoir été endeuillés cet hiver, ils ont su faire corps pour retrouver des couleurs. Quelles sont les caractéristiques de cet effectif ?

Le mercato nantais endeuillé

Cet hiver, le FC Nantes a perdu gros. Son meilleur attaquant, qui venait de signer à Cardiff, Emiliano Sala, a perdu la vie dans l’accident de son avion. Et toute la France a pleuré ce joueur attachant (même s’il a souvent joué des tours à l’Amiens SC). Les dirigeants se sont également séparés de quelques joueurs indésirables. Côté recrue, les prêts d’Eysseric, d’Edgard Ié et de Mance.

Départs : Sala (Cardiff, RIP), Miazga (Chelsea, rp), Mbodji (Anderlecht, rp), Kacaniklic (Fin de contrat), N’gom (Nancy, p).

Arrivées : Eysseric (Fiorentina, p), Mance (Trencin, p), Ié (Lille, p).

La forme du moment

Avec les deux derniers match à la maison, il aurait peut-être fallu jouer les Nantais à un autre moment. En effet, ils viennent d’enchainer 2 performances de haut vol face à Lyon (2-1) puis le PSG (3-2). Cependant, lors des 3 rencontres précédentes, ils se sont pourtant inclinés. Tout d’abord, à Reims (0-1), puis à la maison contre le LOSC (2-3). Pour finir, une défaite à Toulouse (0-1). Clairement, les Nantais s’en sortent face aux « gros », moins face aux « petits ».

  • Reims 1 – 0 Nantes
  • Nantes 2 – 3 Lille (Eysseric SP et Coulibaly)
  • Toulouse 1 – 0 Nantes
  • Nantes 2 – 1 Lyon (Coulibaly et Limbombé)
  • Nantes 3 – 2  PSG (Diego Carlos, Waris et Alves CSC)

Une attaque orpheline mais qui a de la ressource

Forcément, le manque de Sala est flagrant. Il était le joueur qui faisait les différences. Cependant, Coulibaly a plutôt bien pris la succession de l’Argentin. Au milieu, des joueurs comme Moutoussamy et Rongier sont aussi bons à la récupération que dans les projections. En défense, Pallois est un joueur viril dans les duels et qui anticipe souvent bien, tout comme Diego Carlos qui est très observé. Quant au gardien, l’international roumain Tătărușanu est l’un des gardiens les plus difficiles à battre.

De ce fait, pourquoi l’équipe semble en difficulté ? Tout d’abord, elle peine à enchaîner les bons résultats. Et ils perdent souvent par un but d’écart. En plus, leurs joueurs sont souvent blessés. Et, lorsqu’ils sont menés, ils ont parfois du mal à revenir au score. Ce qui est flagrant reste leur inefficacité offensive en général.

La pépite : Samuel Moutoussamy

Ce n’est pas le joueur le plus connu de l’effectif. Pourtant, le milieu de terrain formé au club semble avoir progressivement trouvé une place de titulaire indiscutable. Et ce n’est pas vraiment volé. En effet, son aisance technique, ses capacités physiques et son potentiel offensif en font un joueur déjà complet. Alors qu’il évoluait récemment beaucoup plus en réserve, il est aujourd’hui surveillé par quelques clubs plus huppés et ne devrait pas faire de vieux os en terres nantaises.

Le Stade : Stade de la Beaujoire

Nombre de places : 35 322 (capacité commerciale maximale).

Affluence moyenne 2017 – 2018 : 24 559.

Meilleure Affluence : 44 285 (FC Nantes – Bordeaux), 1985.

 

Kévin KONRAD

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’Amiens SC et la LICRA main dans la main

National 3 : L’AC Amiens reçu 5 sur 5 ?