L’adversaire : Monaco au bord du précipice

Les Amiénois se déplacent à Monaco dans ce match de la peur qui scellera peut-être le maintien en Ligue 1 Conforama. Un adversaire qui a été très (trop) actif sur le mercato cet hiver. Après avoir remplacé Jardim par Henry, lui-même remplacé par Jardim, l’équipe avait un peu relevé la tête. Pourtant, les Monégasques, qui n’ont gagné qu’à 3 reprises en championnat à domicile, ont finalement poursuivi leur descente aux enfers. Au point d’être aujourd’hui plus que jamais concernés par la lutte pour le maintien. Présentation de l’adversaire des Amiénois.

Monaco offensif sur le mercato

Quel chamboulement ! Les dirigeants du club de la Principauté ont remplacé pas moins de 8 joueurs dans l’effectif. Alors que ce dernier était déjà conséquent, ils ont donc fait partir des joueurs peu ou pas en réussite pour faire venir des joueurs d’un autre standing, capables d’apporter une plus-value.

Départs : Y. Tielemans (Leicester), L. Badiashile (Rennes), A. Traoré (Bruges), A. Touré (Francfort), A. Barreca (Newcastle), Pelé (Notthingham Forrest), Y. Ait Bennasser (Saint-Etienne), S. Grandsir (Strasbourg).

Arrivées : A. Silva (Leicester), G-K. N’Koudou (Tottenham), Vinicius (Napoli), G. Martins (Atletico Madrid), W. Vainqueur (Antalyaspor), C. Fàbregas (Chelsea), F. Ballo Touré (Lille), Naldo (Schalke 04), L. Foster (Orlando Pirates).

La forme de l’adversaire

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Monégasques, depuis leur victoire à Lille, sont à la peine. Avec 4 défaites et 4 nuls lors des 8 derniers matches, ils n’avancent plus. Lors des dernières rencontres, ils ont commencé par un match nul à domicile contre Reims (0-0), avant de perdre au Parc des Princes contre le champion de France parisien (1-3). Ensuite, ils ont ramené le match nul de Rennes (2-2). Mais, après ces rencontres, ils ont perdu par deux fois. Tout d’abord, à domicile contre Saint-Étienne (2-3) puis à Nîmes le week-end dernier (0-1)

  • Monaco 0 – 0 Reims
  • PSG 3 – 1 Monaco (Golovin)
  • Rennes 2 – 2 Monaco (Falcao X2)
  • Monaco 2 – 3 Saint-Étienne (Martins et Carlos)
  • Nîmes 1 – 0  Monaco

Un effectif de qualité mais sans les résultats

Monaco ne possède quasiment que des internationaux. L’attaque pourrait donner des sueurs froides à beaucoup de défenses (Falcao, Martins, Golovin pouvant marquer à chaque instant). La défense, notamment sur les ailes, est bien fournie. Malheureusement, c’est à peu près tout.

Car, si l’ASM est autant en difficulté, c’est que, malgré les individualités, les joueurs n’évoluent pas en équipe. Devant, chacun veut faire la différence tout seul, la défense est d’une lenteur sans nom dans l’axe, et le pauvre Jemerson est souvent aligné en milieu défensif, sans succès. De plus, la malchance est de mise avec de nombreux joueurs blessés tout au long de la saison. Et il paraît que le groupe ne vit pas bien.

La pépite : Gelson Martins

Le joueur prêté par l’Atletico Madrid a fait forte impression à son arrivée. Un joueur toujours disponible, rapide et qui prend ses responsabilités. il avait d’ailleurs marqué très vite ses trois premiers buts monégasques. Avec sa technique bien au dessus de la moyenne, il est précis dans ses dribbles. Enfin, ça, c’était au début. Car aujourd’hui, il tente beaucoup moins sa chance et de ce fait, est beaucoup moins en réussite. Malgré tout, méfiance.

Le Stade : Stade Louis II

Nombre de places : 18 523 (capacité commerciale maximale).

Affluence moyenne 2017 – 2018 : 9 243.

Meilleure Affluence : 18 523 (Monaco – Juventus), 2017.

Le match aller

Résumé vidéo : ICI

Kévin KONRAD

Laisser un commentaire