L’Amiens SC a gâché une belle occasion

Amiens SC Mendoza
Panoramic

Malgré une entame de match encore une fois très poussive, l’Amiens SC a eu la possibilité de l’emporter contre Clermont (1-1), ce samedi. Après avoir laissé filer trop d’occasions, les Picards ont finalement dû se contenter du point du nul.

La suite après cette publicité

Mendoza mange la feuille

Cela aurait pu être la très belle histoire du week-end. Titulaire pour la toute première fois en professionnel, Darell Tokpa a bien failli être le héros de la quatrième victoire de la saison de l’Amiens SC. Sauf que la formation entraînée par Oswald Tanchot a laissé filer un match qu’il n’a pas su plier en début de seconde période. Parce que le but amiénois était finalement accordé à Zedadka, au duel avec l’attaquant amiénois (1-0, 44e), suite à un cafouillage au niveau du point de penalty à la réception d’un bon centre en retrait de Lusamba. Si souvent punis dans les dernières minutes d’une mi-temps, les coéquipiers de Régis Gurtner inscrivaient là leur tout premier but de la saison avant l’heure de jeu.

La suite après cette publicité

Pourtant, l’entame de match laissait présager le pire, tant Clermont dominait les débats face à une équipe d’Amiens dans la lignée de ses prestations contre Toulouse et Auxerre. Pourtant, c’est bien Tokpa qui se procurait une occasion en or d’ouvrir le score. Dans la foulée d’une frappe de Ciss repoussée par Desmas, l’attaquant de 19 ans manquait de promptitude pour pousser le ballon au fond des filets et éviter le retour d’Ogier (15e). Puis, Mendoza voyait sa tentative soudaine du pied de gauche, depuis l’extérieur de la surface de réparation, s’écraser sur le poteau (25e). Deux avertissements sans frais pour les Clermontois qui avaient au moins le mérite de rééquilibrer les débats.

La suite après cette publicité

[J11] Amiens SC – Clermont : le live de la rencontre

Amiens aurait même pu (dû) prendre le large au retour des vestiaires. Si Tokpa n’avait rien à se reprocher sur une frappe trop molle à l’issue d’un contre de 50 mètres (47e), Mendoza ne pouvait pas en dire autant lorsqu’il préférait tenter sa chance plutôt que de servir en retrait Ciss (50e). Ouvrant trop son pied, l’international colombien venait de laisser filer une grosse balle de match. Et pour cause, Clermont finissait par égaliser suite à un contre malheureux de Wagué permettant à Bayo d’aller ajuster Gurtner (1-1, 67e), seul et à bout portant. Déjà décisif en première période, le capitaine de l’ASC en l’absence de Blin préservait même le point du nul lorsqu’il sortait du pied la lourde frappe de Dossou (69e).

La suite après cette publicité

Tout proche d’une victoire qui aurait été la bienvenue dans le contexte actuel, l’Amiens SC a finalement été repris au score. Un résultat loin d’être illogique au regard de la physionomie de la totalité de la rencontre mais qui laissera néanmoins des regrets à un provisoire treizième de Ligue 2.

Romain PECHON

AMIENS SC – CLERMONT : 1-1 (1-0)

11ème journée de Ligue 2 BKT

Stade Crédit Agricole la Licorne

Arbitre : M. Paradis

Buts : Zedadka (44e, csc) pour Amiens ; Bayo (67e) pour Clermont

Avertissements : Traoré (34e) pour Amiens ; N »Simba (29e), Magnin (86e) pour Clermont

AMIENS SC : Gurtner (c.) – Alphonse, Opoku, Wagué, Monzango (Gendrey, 70e) – Gomis (Lomotey, 77e), Traoré (Papeau, 87e), Lusamba – Mendoza, Ciss (Akolo, 87e), Tokpa (Timité, 70e)

Remplaçants : Thuram (g.), Gendrey, Lomotey, Timité, Otero, Akolo, Papeau

Entraîneur : Oswald Tanchot

CLERMONT : Desmas – Zedadka, Hountondji, Ogier (c.), N’Simba – Magnin, Gastien (Iglesias, 77e) – Chader (Tell, 83e), Berthomier (Gomis, 66e), Allevinah (Dossou, 66e) – Bayo

Remplaçants : Djoco (g.), Albert, Seidu, Rajot, Trichard, Gomis, Dossou, Iglesias, Tell

Entraîneur : Pascal Gastien

1 COMMENTAIRE

  1. Et aller les mêmes commentaires, on a gâché une belle occaz. Un match se joue 90 mns et non 30 mns comme on a vu en fin de première mi-temps ….
    Un point positif, la saison prochaine en National, on aura une belle équipe !! Messieurs les dirigeants incompétents de l’ASC, vous avez tout gâché.

Laisser un commentaire