Si poreuse durant trois mois, la défense de l’Amiens SC reste sur deux matches sans avoir encaissé le moindre but. Une performance qui coïncide avec l’arrivée de Nicholas Opoku mais aussi le retour de Bakaye Dibassy dans le couloir gauche de la défense. De quoi envisager l’installation de cette défense sur le long terme ?

Opoku bonifie les autres selon Elsner

Toujours privé de Prince Gouano, pour qui un retour cette saison devient de plus en plus illusoire, l’Amiens SC a peut-être bien trouvé le leader défensif qui lui faisait défaut sur la phase aller en la personne de Nicholas Opoku. Après une première apparition encourageante contre Toulouse, l’international ghanéen a dégagé beaucoup d’assurance face à Lyon, mercredi soir. Suffisant pour expliquer les deux clean sheets réalisés par les Amiénois sur ces deux matches ? « Les statistiques parlent d’elles-mêmes, abonde Luka Elsner. Dès le moment où il est là, on n’encaisse plus de buts et on ne laisse pas beaucoup d’occasions à l’adversaire. Il a stabilisé, pas à lui tout seul, mais j’ai l’impression qu’il a bonifié notre alignement défensif. »

Son arrivée a aussi décalé Bakaye Dibassy dans le couloir gauche de la défense, son poste préférentiel même s’il n’avait plus évolué là depuis plus d’un an. Et même s’il a parfois souffert face à l’activité de Kenny Tete, l’ancien Sedanais a prouvé qu’il était très certainement la meilleure option au poste au sein de l’effectif picard. « Ça facilite d’avoir de vrais défenseurs et ça aide d’avoir Bakaye à gauche, surtout contre une équipe comme Lyon qui utilise ses latéraux comme de vrais ailiers, confirme Luka Elsner. Dans cette configuration, on est aussi très bon dans le travail de couverture, que ce soit Nicholas avec Arturo (Calabresi) ou Aurélien (Chedjou) avec Bakaye. En tout cas, à partir du moment où l’on défend bien, ça nous donne pas mal de garanties. »

Désireux de conserver une certaine stabilité, après avoir multiplié les expérimentations au début de l’année civile, Luka Elsner pourra compter sur ce quatuor pour affronter Monaco, samedi soir. Par contre, il faudra trouver une autre formule la semaine suivante pour la réception du Paris Saint-Germain, Bakaye Dibassy étant suspendu pour une accumulation de cartons jaunes. De quoi rebattre à nouveau les cartes ? A moins d’une déroute contre Monaco, il apparaît évident qu’Amiens a trouvé son alignement défensif pour le reste de la saison. 

R.P.

A lire aussi : 

Amiens SC : Reculer pour mieux se relancer ?

Serhou Guirassy (Amiens SC) : « On avait besoin de ce bon match »

 

Laisser un commentaire