Amiens SC PFC Mendoza
Panoramic

Quinze jours après le revers concédé au Havre, l’Amiens SC a de nouveau chuté – cette fois-ci pour la première fois de la saison à domicile – face à l’imperturbable leader parisien (1-2) au terme d’un véritable match de Ligue 2, ce samedi.

Publicité


Deux erreurs assez grossières

Un peu moins de sept mois après avoir accroché les stars du Paris Saint-Germain, au terme d’un match complètement fou et riche en buts, l’Amiens SC a cette fois-ci reçu une véritable leçon de réalisme de la part du Paris FC, le deuxième club de la capitale. Loin des strass et paillettes de la Ligue 1, les hommes de Luka Elsner ont été confrontés au type de match qu’ils vont souvent rencontrer cette saison en Ligue 2. Face à un adversaire bien en place, avec des intentions de jeu souvent rudimentaires, les Amiénois ont souvent eu le monopole du ballon en première période mais sans jamais parvenir à inquiéter le gardien adverse.

Publicité


A l’inverse, le Paris FC faisait trembler les filets adverses sur sa toute première situation franche. Libre de tout marquage à la réception d’un corner repoussé plein axe, à l’entrée de la surface de réparation, Lopez plaçait une subtile volée dans le petit filet de Gurtner (0-1, 40e). De retour de blessure, le gardien de l’Amiens SC ne pouvait que constater à nouveau les dégâts sur un ballon perdu par Konaté à l’entrée de sa propre surface de réparation. Opportuniste, Namé ajustait le dernier rempart amiénois et donnait deux buts d’avance à une équipe du Paris FC d’un réalisme glaçant (0-2, 57e). Pourtant, Amiens avait réalisé une très bonne entame de match, revigoré par le retour de Konaté à la pointe d’une attaque à quatre têtes aux côtés de Timité, Akolo et Otero.

Publicité


Une potentielle force de frappe qui ne parvenait pas à se mettre à l’évidence durant la première période. Frustré par la situation, Luka Elsner procédait alors à deux changements dès le retour des vestiaires, avec les entrées de Mendoza, l’éternel revenant, et d’Odey, la dernière recrue en date. Si ce dernier obtenait un penalty parfaitement transformé par le premier (1-2, 71e), l’ASC en restait là après une multitude de coups de tête d’Opoku (86e), Lomotey (88e) et Lahne (89e), toutes hors cadre. Il fallait même deux arrêts salvateurs de Gurtner pour éviter une addition encore un peu plus corsée (90e).

Publicité


Comme au Havre, l’Amiens SC a finalement donné le bâton pour se faire battre face à un adversaire qui n’en demandait pas tant pour signer sa troisième victoire de la saison et conforter un peu plus sa place de leader. Bien plus loin, Amiens glisse inexorablement dans le ventre mou, payant considérablement son retard dans le recrutement. 

Romain PECHON

AMIENS SC – PARIS FC : 1-2 (0-1)

Troisième journée de Ligue 2

Stade Crédit Agricole la Licorne, Amiens

Arbitre : M. Baert

Buts : Mendoza (72e, s.p) pour Amiens ; Lopez (40e), Namé (57e) pour Paris

Avertissements : Timité (9e), Gendrey (30e), Mendoza (68e) pour Amiens ; Nomenjanahary (71e) pour Paris

AMIENS SC : Gurtner – Gendrey (Lomotey, 79e), Opoku, Monzango, Lewis – Otero (Mendoza, 46e), Gomis, Blin (c.), Akolo (Papeau, 68e) – Konaté (Lahne, 68e), Timité (Odey, 46e)

Remplaçants : Thuram (g.), Lomotey, Khalid, Lahne, Odey, Mendoza, Papeau

Entraîneur : Luka Elsner

Paris FC : Demarconnay – Belaud, Bamba, Kanté, Hanin – Mandouki (c.), Name – Guilavogui (Pitroipa, 62e), Nomenjanahary, Lopez (Arab, 61e) – Laura

Remplaçants : Nkambadio (g.), Hadjam, Abdi, Arab, Martin, Pitroipa, Kironda

Entraîneur : René Girard

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Albers
Albers
1 mois il y a

C’est on fait la bilan comptable des saison 19/20 et ça début saison tous matchs confondus on peut constater qu’il n’y a pas de dynamique de victoire ni de fond de jeu, sur le recrutement il n’y a plus de joueurs européens cette cellule qui soit disant très opportuniste sur ces choix mais vont faire descendre Amiens si aucune réaction du président et des partenaires

Toto
Toto
1 mois il y a

Pour ceux qui n ont pas vu le match, je peux vous faire un résumé : 0 action construite… 0 tir cadré…
Circulez, ya rien à voir…

Allez voir le match de votre club de village et vous aurez plus d émotions…

Last edited 1 mois il y a by Toto
Ghis
Ghis
1 mois il y a

Je ne comprends qu’avec autant de joueurs qui étaient en L1 la saison dernière on soit aussi ridicule… Ce match est une honte, comme contre Le Havre !

Ramza
Ramza
1 mois il y a
Reply to  Ghis

Tout simplement parce que ces joueurs dont personne ne veux n’ont pas le niveau ligue 1