L’Amiens SC a rapidement corrigé le tir

Une semaine après une première sortie en demi-teinte à Nice, l’Amiens SC s’est offert le scalp du LOSC (1-0), le vice-champion de France en titre, pour le baptême du feu à domicile de l’ère Elsner. Voici les trois principaux enseignements de cette rencontre.

Une animation offensive réveillée 

En grande difficulté pour porter le danger sur le but adverse à Nice, aussi bien à onze qu’à dix, l’Amiens SC a affiché un tout autre visage contre Lille, samedi dernier. Recomposé autour de Gaël Kakuta, le secteur offensif picard a très vite affiché de belles promesses. « Durant une grande partie du match, Gaël a été un grand instigateur de nos actions offensives, relève Elsner. Avec Chadrac (Akolo) et Saman (Ghoddos), ils nous ont aussi donné une belle unité défensive. » Avec la percussion de Chadrac Akolo et le jeu en première intention de Saman Ghoddos, les hommes de Luka Elsner ont effectivement déployé des attaques rapides et tranchantes. Et si le but est finalement venu d’une transition rapide en seconde période, Amiens a également montré de bonnes dispositions pour se créer des situations intéressantes dans le jeu de possession.

Amiens a appris de ses erreurs

Battu dans les dernières secondes à Nice, Amiens a su tenir le score face à la révolte lilloise en fin de rencontre. « Le plus important dans le sport, c’est d’apprendre de ses erreurs, de se relever, de se remettre au combat une fois que ça a été très dur, prophétise Luka Elsner. On a encaissé un choc énorme et on s’est très vite remis au travail, on a beaucoup travaillé cette gestion de rencontre. Aujourd’hui, j’ai été content que Prince Gouano nous dégage trois ballons dans les tribunes. Il faut parfois savoir ne pas être beau, pas romantique, mais efficace. » Et s’il est vrai qu’Amiens n’a pas été souverain en supériorité numérique, s’il est vrai que Lillois ont eu de multiples coups de pied arrêtés pour ouvrir le score, Amiens a finalement tenu le choc sans jamais concéder de réelles situations franches.

Un plan de jeu efficace

Prolixe dès qu’il s’agit de parler tactique, Luka Elsner avait évoqué en avant-match son désir « de bloquer la zone centrale« , là où les Lillois ont « l’habitude de déployer leurs attaques« . Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son plan de jeu a parfaitement fonctionné. Premièrement, parce qu’Amiens a étouffé Lille en entame de match avec un « pressing intense et efficace » selon les aveux de Christophe Galtier, l’entraîneur nordiste. « Jusqu’au carton rouge, on a été bien, On a enchaîné pas mal de phases offensives. On est souvent rentré dans la surface de réparation adverse. On a été bon dans la gestion de la possession, donc pas trop mis en danger, analyse Elsner. Notre plan de jeu visait aussi à se protéger des pertes de balle et de l’utilisation de la profondeur par notre adversaire. Avec beaucoup de modestie, on peut être content de nous. »

Romain PECHON

À lire aussi :

Amiens SC : Gaël Kakuta, l’homme providentiel

Prince Gouano : « Cette victoire va amener de la confiance »

[J2] Amiens SC – LOSC : les Dogues n’en démordent pas !

Laisser un commentaire