Quelques heures après le rendu de l’ordonnance du juge des référés du Conseil d’Etat, suspendant sa relégation en Ligue 2 et intimant l’ordre à la Ligue de revoir son format pour la saison prochaine, l’Amiens SC a communiqué pour se féliciter de sa « réintégration en Ligue 1 ».

Publicité

Le communiqué du club

C’est avec la plus grande satisfaction que l’Amiens SC a pris connaissance de l’ordonnance du Conseil d’État du 9 juin 2020.

Publicité

Le Conseil d’État a ordonné la suspension de l’exécution de la décision du conseil d’administration de la LFP qui avait prononcé, le 30 avril 2020, la relégation de l’Amiens SC suite à l’arrêt du championnat à la 28ème journée. Le Conseil d’État a mis en cause la légalité de la décision de la LFP et ouvre la porte à une Ligue 1 à 22.

Publicité

Le Conseil d’État a considéré que la LFP ne pouvait fonder sa décision de relégation sur la base de la Convention existante entre la LFP et la FFF et a enjoint la LFP de réexaminer d’ici au 30 juin 2020 le format de la Ligue 1 pour la saison 2020-2021.

Le football français, comme les autres sports, peut désormais envisager une solution juste et respectueuse de l’équité sportive concernant les conséquences de l’arrêt du championnat.

Bernard Joannin, depuis le début de cette affaire, est convaincu que « la décision rendue par le Conseil d’administration de la Ligue est une décision injuste. Aujourd’hui, le Conseil d’État nous donne raison. Nous sommes fiers et honorés d’avoir défendu l’équité sportive devant la plus haute instance administrative qui a fait gagner les valeurs du football. Nous sommes impatients de retrouver les terrains et la compétition sportive !  L’Amiens SC lance un appel solennel à la LFP et à la FFF pour entériner la solution d’un format d’une Ligue 1 à 22 clubs pour la saison prochaine, solution validée par la plus haute juridiction administrative française. »

Guillaume Tapie, avocat au Conseil d’Etat et à la Cour de cassation, ajoute : « Nous pouvons nous satisfaire de cette décision qui, reprenant les moyens développés par l’Amiens SC, démontre que la décision du Conseil d’administration de la LFP et ses conséquences étaient critiquables et qu’un format de la Ligue 1 à 22 est possible. » 

Pour Olivier Martin, avocat du club : « Cette décision devrait permettre aux instances du football de revenir sur le terrain du sport et de faire toute la place à la compétition ».

A lire aussi : 

Guillaume Tapie : « C’est une très bonne décision pour Amiens »

Luigi Mulazzi (Amiens SC) : « Je suis fier qu’on ait cette justice en France »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire