Sans victoire depuis près de trois mois et à l’aube d’un mois de février qui s’annonce particulièrement difficile, l’Amiens SC a tout intérêt de faire le plein de points contre Toulouse, la lanterne rouge et un concurrent direct dans la course au maintien, ce samedi. Le tout dans un contexte pour le moins particulier. 

Un virage à ne pas manquer

Lyon, Monaco, Paris et Strasbourg, c’est le programme qui attend l’Amiens SC en ce mois de février, en plus des réceptions des concurrents directs Toulouse et Metz, soit quatre rencontres où il sera vraisemblablement difficile de prendre des points, surtout pour une équipe en manque de confiance et de résultats depuis de trop longues semaines. De quoi faire de la réception des Violets un rendez-vous à ne pas manquer, un match encore plus important et même vital dans la course au maintien. « Tous les matches le sont, celui-là l’est, celui de la semaine prochaine le sera tout autant comme ce qui arrivera après, tempère Aurélien Chedjou. Il ne faut pas calculer en fonction du match en étant moins engagé que sur un autre. Il faut jouer tous les matches à 200%. »

Un avis que ne partage pas totalement Luka Elsner, bien conscient que l’Amiens SC joue très gros lors de ce choc des cancres. « Je pense qu’avec une intelligence de base, on doit comprendre que ce match est plus important que les autres et que nous sommes dans une phase où c’est très important d’être concerné, responsable aussi de ses actes, justifie l’entraîneur de l’Amiens SC. Il faut se responsabiliser par rapport à ça, que tout le monde en prenne conscience et à partir de là, on aura déjà gagné la première partie, c’est-à-dire les notions de responsabilité et de compréhension de l’enjeu. » Encore faudrait-il que tout le monde soit encore pleinement concerné par le projet amiénois, sachant que la semaine a été marquée par d’innombrables rumeurs de transfert.

Une préparation perturbée 

C’est donc sans certitude sur les joueurs qui seront à sa disposition au coup d’envoi que l’entraîneur de l’Amiens SC a préparé cette rencontre déterminante pour l’avenir du club. « Ce n’est pas idéal mais ça fait partie du métier. Je ne peux pas m’exprimer autrement qu’en me disant que ce métier nécessite cette approche, a confié, de manière très corporate, Luka Elsner. Nous sommes au-devant d’une situation importante et toutes ces discussions et ces petits doutes ne peuvent pas prendre le pas sur l’importance de notre rencontre et de notre préparation. Toute mon attitude demeure donc positive pour mettre les joueurs dans une situation de confiance. Aujourd’hui, est-ce que nous avons les moyens de battre Toulouse ? Je dis absolument oui. »

Le problème est que Luka Elsner a souvent tenu ce discours ces dernières semaines sans que celui-ci ne soit réellement suivi d’effets et d’actes concrets sur le terrain. Alors pourquoi la donne serait-elle différente contre Toulouse, au moment où la pression sera très certainement à son summum ? Tout simplement parce que l’Amiens SC n’a plus d’autre choix que de prendre le taureau par les cornes. C’est en tout cas le pari de son entraîneur : « La situation est difficile mais l’individu doit être capable de se déconnecter des performances de l’équipe, de se détacher de cet enjeu qui est présent, palpable. Il doit être capable, individuellement, de se formater pour jouer ce match dans les meilleures conditions. Parce que les capacités footballistiques et mentales, on les a pour les jouer ce match d’une bonne manière et livrer une bonne performance. »

Mettant une nouvelle fois les joueurs devant leurs responsabilités, Luka Elsner espère que ces derniers répondront enfin présents dans un match à enjeu, sans quoi il pourrait bien être amené à prendre les siennes en cas de nouveau mauvais résultat. 

Romain PECHON

AMIENS SC – TOULOUSE FC 

22ème journée de Ligue 1 Conforama

Samedi 1er février, 20 heures

Stade Crédit Agricole la Licorne

Arbitre : M. Letexier

3 Commentaires

Laisser un commentaire