L’Amiens SC devant une page blanche


En annonçant le départ de huit joueurs, des fins de contrat et des prêts arrivant à échéance, l’Amiens SC a lancé la phase de restructuration de son effectif. Celui-ci va se constituer autour de Régis Gurtner, qui devrait être l’un des seuls rescapés de la poussive troisième saison en Ligue 1 du club picard.

La suite après cette publicité

Huit départs d’un coup…

Mathieu Bodmer, Arturo Calabresi, Quentin Cornette, Fousseni Diabaté, Matthieu Dreyer, Christophe Jallet, Isaac Mbenza et Madih Talal. Il est désormais acquis que ces huit joueurs ne porteront pas le maillot amiénois la saison prochaine. En effet, si Christophe Jallet et Mathieu Bodmer avaient déjà annoncé leur retraite, tandis que Quentin Cornette avait déjà été annoncé au Havre, Amiens a également officialisé la fin des prêts d’Arturo Calabresi, Fousseni Diabaté et Isaac Mbenza. Quant à Matthieu Dreyer et Madih Talal, tous deux en fin de contrat, ils n’ont pas été retenus par les dirigeants amiénois.

La suite après cette publicité

En ce qui concerne la désormais ex-doublure de Régis Gurtner, son arrivée à Lorient doit être officialisée dans les prochaines heures. Pour Madih Talal, c’est vraisemblablement un nouveau projet en National qui se préfigure pour l’ancien pensionnaire du centre de formation d’Angers. Pour le reste, Amiens pourra sans doute regretter de ne pas s’être maintenu en Ligue 1, une condition qui lui aurait vraisemblablement permis de conserver Arturo Calabresi et Nicholas Opoku, deux joueurs qui auraient pu incarner le nouveau visage de la défense amiénoise.

La suite après cette publicité

…Avant une grande braderie ?

Finalement, il faudra là aussi repartir de zéro ou presque. Disposant d’un salaire conséquent pour la Ligue 2, Aurélien Chedjou ne sera pas retenu à un an de la fin de son contrat. Alors qu’il vient tout juste d’entrer dans sa 36e année, l’ancien Lillois pourrait rebondir en Belgique. Son prêt prolongé jusqu’à la fin du mois d’août, Jordan Lefort a lui de fortes chances d’être définitivement acheté par les Young Boys de Berne. Quant à Haitam Aleesami et Bakaye Dibassy, ils peuvent partir en cas d’offre correspondant à leur valeur marchande.

La suite après cette publicité

En ce qui concerne l’entrejeu, Thomas Monconduit ne devrait plus faire partie de l’effectif amiénois à la reprise des compétitions officielles. Après plusieurs semaines de négociations, les positions sont sur le point de converger entre Amiens et Lorient autour d’un transfert pour une indemnité estimée à deux millions d’euros. Toujours en Afrique du Sud, Bongani Zungu est lui aussi en attente dans le hall des départs. Gourmand le concernant, Amiens espère obtenir une compensation de quatre millions d’euros. De quoi faire durer les tractations avec les courtisans du milieu de terrain amiénois.

Sur le plan offensif, Amiens se prépare à se séparer de Saman Ghoddos (Besiktas), Steven Mendoza, Gaël Kakuta (RC Lens), Serhou Guirassy (Rennes ou Angleterre) et de Moussa Konaté. Quant à Chadrac Akolo, définitivement transféré à l’issue de son prêt avec option d’achat l’été dernier, son avenir en Picardie reste encore très incertain. « C’est l’un de ceux dont la situation n’est pas complètement éclaircie pour la suite, ça dépendra aussi du scénario dans lequel on va se situer« , précisait à son sujet Luka Elsner la semaine dernière. A l’heure actuelle, seuls Juan Otero, Cheick Timité et Amadou Ciss, l’unique recrue estivale de l’ASC, semblent partants pour débuter le premier match de la saison, le 22 août prochain.

Toujours dans l’attente de sa nouvelle audience devant le juge des référés du Conseil d’Etat, sa dernière chance d’être réintégré en Ligue 1, l’Amiens SC va ensuite devoir mener une vraie course contre-la-montre pour être fin prêt à la relance des compétitions sportives dans tout juste sept semaines. Une échéance à la fois lointaine et déjà très proche. 

R.P.

A lire aussi : 

L’Amiens SC annonce une vague de départs

Amiens SC : Quel départ regrettez-vous le plus ?

Laisser un commentaire